Afrique – Ferret – Gujan et escale à la Barbotière

Le programme d’aujourd’hui c’est qu’on a RV à 17h à Mestras pour une réunion de gestion de crise 🔥.

Lever du jour à Afrique

Réveil à Afrique, il est temps d’évacuer. Sous voiles pour rejoindre l’entrée de l’estey, dans le Courbey. À l’ancre le temps du petit déjeuner. Puis route vers le Ferret pour récupérer le chargeur de mon ordinateur. Il y a un bon vent, c’est sympa. Alice barre tandis que je fais ma leçon de brésilien. On laisse le bateau à l’ancre au chenal. Un bon moment au marché, faire quelques courses, s’installer en terrasse chez Lemoîne pour un café-croissant tels l’estivant moyen du Ferret.

Continue reading

Alice à bord pour un tour de l’île et escale à Afrique

Ce jeudi 25 août va être le premier jour d’une mini croisière de 4 jours avec Alice.
Je quitte la villa de Jacques en fin de matinée. Après être allé avitailler au marché de Claouey, je récupère Alice chez sa mamie à la Dune Blanche. Le bateau flotte juste. On prend bien le temps de déjeuner, de papoter sur des sujets un peu plus perso que d’habitude. Et puis on appareille. Direction nord. Chenal de Piquey. Il reste une heure de montant, le vent NW très soutenu, le bateau marche bien. À Graouères, on monte sur le tatch de l’île pour une section vent arrière jusqu’à peu près le nord des cabanes tchanquées. On empanne et toujours au portant, grand largue, on traverse un banc de baigneurs, de l’eau aux épaules, qui nous saluent. Ensuite on embouque le Pelourdey jusqu’à l’estey d’Afrique, assez proche du quartier éponyme. La prise de mouillage demande plusieurs essais parce que les premières fois l’ancre ne tient pas sur l’herbier vaseux avec le vent. De toutes façons, je veux une marge de sécurité pour la marée de demain matin, alors on se laisse glisser à mi longueur de l’estey, avec 80cm d’eau sous la coque. Le mouillage est assuré sur le fond de sable, Il est dans les 19:00. Du temps à tuer en lisant, plus tard, on peut envoyer le dîner avant de profiter du coucher de soleil puis de la nuit.

Continue reading

Marée non-mixte

Cette marée non-mixte, j’ai embarqué Jacques et son ami Vincent. Tous deux voileux et épicuriens.

Le projet est simple : aller passer la PM à la Sableyre de Comprian, ce banc de sable, comme son nom l’indique, tout proche des diques du domaine de Certes et du chenal qui mène au port d’Audenge.

Une marée sans histoire. Aller avec le courant. Trouver la Sableyre, pas évindent quand elle est submergée. Mouiller. Se baigner dans l’eau turbide des fonds du bassin. Gastro dans le cockpit…

Continue reading

Présentations

J’ai récupéré Alice et Camille à la Dune Blanche hier lundi soir. Nous nous rendons au bateau échoué, marée descendante. Tandis qu’Alice fait visiter l’escoure du phare et le banc du Mimbeau à Camille, j’ai le temps de m’occuper du bricolage du jour : réaliser les connexions du tuyau d’essence, et remplacer les drisses de GV et de génois.

Alice et Camille visitent le Mimbeau — Clic pour les quelques photos

Puis une pizza « en ville », chez Joël, tandis que la nuit tombe. Sur le retour, nous nous arrêtons pour regarder un moment le film projeté sur un écran en plein air sur la plage du manège. L’ours, de Jean-Jacques Annaud (1988), reconnaissable à la subtilité de ses dialogues. Mais la qualité des sièges et l’heure tardive nous fait quitter la salle avant la fin. Retour au bateau pour la nuit.

Continue reading

Des conditions variées pour Laura et Matthieu

Vendredi vers 23:00, j’arrive au bateau après avoir fait le tours du bassin depuis le Pyla. De l’eau à la taille pour rejoindre le bord avec mon sac sur la tête, sous la demi lune lumineuse. Je ne vais pas réveiller « l’annexe » pour si peu. La nuit commence un peu agitée, après je ne sais pas : je dors. Au petit matin, 6:30 ? un gros son de boite de nuit me fait émerger : 3 fêtards ne veulent pas finir la nuit et font les cons sur les Ponants… L’aube superbe. Je replonge dans mon sac.

Continue reading

Carret : ¡caramba! encore raté

Voilà le livre de bord de ce dimanche 12 juin, jour d’élection des députés. Il est 19:00. Je ne sais pas trop ce qu’il se passe sur le front électoral. En ce qui me concerne, je suis arrivé au bateau cette nuit vers 1 h du mat en revenant de TEDxBordeaux et c’était cool, après cette demi-journée d’inspiration et d’émotions1, d’arriver sous une lune lumineuse. J’ai de l’eau au niveau de la taille pour rejoindre le bateau. Comme je ne voulais pas être trop bousculé par la marée au réveil, je donne un petit coup de moteur pour m’éloigner, je mets l’ancre un peu avant le chenal, pour être tranquille pour la nuit. À 2h, extinction des feux. Au petit matin, 7 h30, réveil. Lancer le gaz pour le thé.

Continue reading
  1. TEDxBordeaux et moi, c’est une vieille histoire 

Un petit arguin bien sympa

Nous sommes à Claouey depuis vendredi en fin daprès midi.

Samedi matin, saut au marché pour avitaillement et au supermarché (😱 la foule !) pour l’eau en bouteilles et les bières.

Pas de speed le samedi matin : le bateau nous attend vers 11:30.

Le ciel est bien chargé et le vent moyen mais suffisant. Direction Arguin.

Arrivée à marée basse. Une petite aide du moteur pour faire face au vent et au reliquat de courant. Pour finir beachés face au vent au fond dans la conche. On est peut être 10 bateaux max.

Continue reading

RV à Claouey pour la reprise en pinasse à voile

Samedi. Rv dans l’après midi pour la première sortie de la saison sur Bleu 2 Mer. Avitaillement au marché des Capucins avant de prendre la route pour le Ferret. Et avec ce beau temps, une route bien chargée. Près de deux heures pour arriver à Claouey 😡. Heureusement dans l’embouteillage qui roule au pas depuis Arès, je m’occupe en accumulant des points sur Duolingo, pour mon 28e jour d’apprentissage de la langue Brésilienne 🇧🇷 et le temps passe vite. Pause à la villa familiale de Claouey avant de rallier le bateau au Ferret qui est toujours échoué. Timing parfait, le temps de l’armer pour la navigation, et mon casse croûte.

Continue reading

10h sur l’eau avec Guillaume, jamais eu un vent aussi pourri !

La marée est bien avancée quand nous arrivons au bateau ce dimanche dans la matinée. La prévision météo n’est pas terrible, avec une couverture nuageuse assez présente mais surtout un vent de secteur est à sud, variant de 0 à 10 nds dans les « rafales » épisodiques.
J’ai récupéré mon aviron, oublié à la dernière marée (merci la Bertin family et surtout Doug, pour l’avoir récupéré et mis en sécurité). Je peux aller au bateau sur la nouvelle planche-annexe Dufour vintage et préparer le bateau tandisque mon équipier m’attend sur la plage.

Continue reading

Les dimanches se suivent et…

Où l’on voit que j’ai le temps, entre midi et deux, pour quitter Claouey

Aujourd’hui, c’est le 8 mai, jour anniversaire de la capitulation de l’Allemagne nazie1. L’Iboga est toujours là où je l’avais laissé hier, devant le club nautique. La matinée s’est passée tranquillement tandis que la marée finissait de monter. J’arrive à la fin du créneau de départ.

J’embarque seul pour un programme indéterminé. Mon seul engagement est un RV avec Christian et Mayan au Red Store ce soir (« pas trop tard »).

Moins de deux heures plus tard, je longe les parcs du Ferret et je prends (après plusieurs tentatives) un corps mort dans la « conche d’Hortense ». Dans 1m d’eau. On est à mi-marée descendante. Je suis là pour un moment. Casse-croûte. Visite à terre voir si les amis Olivier et Corine sont chez eux, aux 44. Personne. Retour à bord pour une grosse session de lecture au soleil.

Continue reading
  1. Que célèbre-t-on le 8 mai ? (Géo)