Retour à Arguin

Ça va être une journée de vents d’Est-Nord Est. Nous avons deux équipiers, Christine et Patrice, qui savent ce que c’est la voile puisqu’ils naviguent en Ponant régulièrement.
Au matin, grosse odeur de charbon humide : l’incendie de Sainte Hélène dans le Médoc.
La mer descend doucement avec ce petit coef de 50. RV avec les amis au Ferret pour un départ sous voiles tant qu’il y a un petit 8-12 nds. Il est trop tôt pour descendre vers le sud — on y serait trop vite ! — donc on pointe au près vers le nord, chenal de Piquey. Quand on est dépassé par un Djinn 7 ! Le barreur de l’Iboga, j’ai passé la barre à Patrice dès le départ de la conche, est piqué au vif et décide de refaire l’impudent. Mais nous avons un ris. Et surtout le fond de la coque sale, contrairement à notre compétiteur ! Bref, après une belle remontée qui nous a conduit au dessus des bancs de la Vigne, jusqu’à la Villa Algérienne, nous faisons volte face, avec l’idée d’envoyer le spi. Làs ! Le vent tourne Est et nous sommes de nouveau au près ! Le Bassin… Patrice toujours à la barre, dans un vent molissant, de plus en plus mou, nous descendons jusqu’au bancs de Bernet, que nous traversons dérive haute. Puis, la pétole venue, ou presque, je prends la barre alors que l’apéro puis un pique nique de bon aloi sort de la cambuse arrosé d’un rosé qui saura rester frais jusqu’à sa dernière goute.
Au café, le vent revient suffisamment pour nous permettre de tirer un large bord jusqu’au banc d’Arguin. Première navigation dans la passe sud depuis les incendies de l’été dernier. Choquants, ces pins plus ou moins roussis, voire carréments cuits aux Gaillouneys…
Voici la conche. Nous tentons une entrée sous voile. Seulement tirer des bords (à ce moment, le vent est passé Nord Ouest, exprès pour nous contrarier) dans 40cm d’eau, ça ne marche pas. Alors au lieu de simplement lancer moteur, puisqu’on sait qu’il fonctionne, nous repartons vers l’entrée de la conche pour aller beacher.

Continue reading

Un carbu chinois pour le moteur japonais

Après le diagnostic de Pascal (qui m’avait rappelé que je connaissais déjà le problème ; on est prompt à esquiver les infos génantes) je n’avais plus qu’à changer le carburateur du moteur.
La commande chez les chinois d’Aliexpress pour une copie du carbu d’origine à 37€ TTC livré. Pour un vieux moteur comme celui-ci, je n’allais pas acheter un carbu en alu plaqué or chez le concessionnaire, hein ?

Continue reading

Hobbit, un Jouët 680 suréquipé au pays des moulins à vent 🌷

Mise en vente à 5000€, discounté à 4799€ l’été 2022 sur ce site d’annonces de bateaux Néerlandais pour ce Jouët 680 suréquipé. Apparemment, parti à ce prix là. Il est en vente à It Heidenskip, sur la Ijseelmeer, au nord d’Amsterdam.
C’est un quillard. Sans doutes de la dernière génération, 83 ou début 84, reconnaissable à quelques détails du pont.

Continue reading

Un 680 de Sanguinet à la Une (ou presque) de bateaux.com

François-Xavier Ricardou, journaliste nautique à bateaux.com a choisi de rapporter le récit du refit de « Zakynthos » (de son nouveau nom). Le Jouët 680 acquis par Philippe dans un état lamentable, sauf apparemment le jeu de voiles, a fait l’objet d’une sérieuse remise en état avant de gagner sa place au port de Sanguinet (Landes).
Si vous naviguez sur le lac, accessible depuis Sanguinet et Maguide, dans les Landes, et depuis Cazaux en Gironde, vous le reconnaitrez facilement avec sa nouvelle robe bleu-marine.

Continue reading

Des conditions variées pour Laura et Matthieu

Vendredi vers 23:00, j’arrive au bateau après avoir fait le tours du bassin depuis le Pyla. De l’eau à la taille pour rejoindre le bord avec mon sac sur la tête, sous la demi lune lumineuse. Je ne vais pas réveiller « l’annexe » pour si peu. La nuit commence un peu agitée, après je ne sais pas : je dors. Au petit matin, 6:30 ? un gros son de boite de nuit me fait émerger : 3 fêtards ne veulent pas finir la nuit et font les cons sur les Ponants… L’aube superbe. Je replonge dans mon sac.

Continue reading

Carret : ¡caramba! encore raté

Voilà le livre de bord de ce dimanche 12 juin, jour d’élection des députés. Il est 19:00. Je ne sais pas trop ce qu’il se passe sur le front électoral. En ce qui me concerne, je suis arrivé au bateau cette nuit vers 1 h du mat en revenant de TEDxBordeaux et c’était cool, après cette demi-journée d’inspiration et d’émotions1, d’arriver sous une lune lumineuse. J’ai de l’eau au niveau de la taille pour rejoindre le bateau. Comme je ne voulais pas être trop bousculé par la marée au réveil, je donne un petit coup de moteur pour m’éloigner, je mets l’ancre un peu avant le chenal, pour être tranquille pour la nuit. À 2h, extinction des feux. Au petit matin, 7 h30, réveil. Lancer le gaz pour le thé.

Continue reading
  1. TEDxBordeaux et moi, c’est une vieille histoire 

Un petit arguin bien sympa

Nous sommes à Claouey depuis vendredi en fin daprès midi.

Samedi matin, saut au marché pour avitaillement et au supermarché (😱 la foule !) pour l’eau en bouteilles et les bières.

Pas de speed le samedi matin : le bateau nous attend vers 11:30.

Le ciel est bien chargé et le vent moyen mais suffisant. Direction Arguin.

Arrivée à marée basse. Une petite aide du moteur pour faire face au vent et au reliquat de courant. Pour finir beachés face au vent au fond dans la conche. On est peut être 10 bateaux max.

Continue reading

RV à Claouey pour la reprise en pinasse à voile

Samedi. Rv dans l’après midi pour la première sortie de la saison sur Bleu 2 Mer. Avitaillement au marché des Capucins avant de prendre la route pour le Ferret. Et avec ce beau temps, une route bien chargée. Près de deux heures pour arriver à Claouey 😡. Heureusement dans l’embouteillage qui roule au pas depuis Arès, je m’occupe en accumulant des points sur Duolingo, pour mon 28e jour d’apprentissage de la langue Brésilienne 🇧🇷 et le temps passe vite. Pause à la villa familiale de Claouey avant de rallier le bateau au Ferret qui est toujours échoué. Timing parfait, le temps de l’armer pour la navigation, et mon casse croûte.

Continue reading