Catégories
e-business

TEDx Paris janvier 2011, I waz zere

TEDx PAris fxb was there
TEDx Paris fxb was there

À l’occasion de ma participation à notre opération #hackinum, pour la promotion des professionnels bordelais du numérique, à la Cantine, je me suis rendu compte que le samedi suivant se tenait le TEDx Paris.

Aubaine ! Je veux une place.
Las. Je déchante fissa : les 1000 places de l’espace Cardin ont été écoulées en 1 heure le jour de leur mise en vente. Même pour le suivre en ligne il faut s’inscrire ! Paris me fait toujours le même coup : chaque fois que je me décide à aller voir quelque chose, spectacle, exposition, je refais l’expérience de la sinistre réalité : les organisateurs n’ont pas mis une place de côté pour moi. Ils m’ont même refait le coup avec l’expo Basquiat :-(
Enfin, je passe les péripéties mais avec l’aide de mes amis sur Twitter, je rachète au vol la place que le blogueur Nantais Simon Robic avait réservée.

Catégories
e-business

Pourquoi je participe à l’association des professionnels du numérique en Aquitaine

En ce beau mois d’août bordelais est née l’association des aquitains professionnels du numérique.

Le compte rendu de l’AG fondatrice par Gabrielle Denis (Editoile).

Voici comment Laurent Pierre m’avait « vendu » ma participation au 1er cercle des fondateurs :

… a pour objectif :
– détecter tous les acteurs du numérique présents en Aquitaine
– de rentre visible la filière numérique aquitaine vis à vis des acteurs publics et privés, Aquitains et non Aquitains.
– de favoriser l’échange et les rencontres entre les acteurs de la filière numérique aquitaine
L’association accueille des personnes physiques, représentant ou non leur structure.
L’association peut accueillir des personnes morales, sans droit de vote.

L’association s’attachera à nouer des passerelles entre les différentes branches de la filière (suit une farandole de noms d’associations)

Catégories
e-business

Maîtrise d'ouvrage Web : pour ou contre communiquer son budget ?

Dans son billet humoristiquement titré « Pas de budget ? Pas de site !« , Frédéric de Villamil fustige les prospects qui refusent de donner le budget de la prestation pour laquelle ils demandent un devis. Les agences web low cost et les « petits neveux de 15 ans » qui tirent les prix vers le bas font autant de torts au marché qu’à leurs clients. Le prix ne devrait pas être le seul critère de sélection de son prestataire.

Mon expérience m’a montré que cela n’est pas la même chose que
1. un projet sans budget et
2. un projet dont le MOA souhaite ne pas communiquer sur son estimation.

Dans le 1er cas, je suis d’accord avec les commentaires sur le neveu-de-15-ans / stagiaire / indép.-casseur-de-prix / low cost… et comment ça pourrit le marché.

Catégories
e-business

Mon Paris-Web 2009 : web sémantique, ergonomie, agile et analytics

Pour la 2e année consécutive, je suis allé assister à une journée à Paris Web.

Ce que j’apprécie ?

Des rencontres à dimension humaines, la proximité, la bonne humeur et le professionnalisme des intervenants…
Même si le gros du public est constitué de développeurs — ce qui est très bien parce qu’ils sont concernés au premier chef par la qualité, l’accessibilité et la performance des sites web qu’ils développent — le programme fait la part belle aux problématique de la maîtrise d’ouvrage web, ce qui me parle davantage.
Pourtant, je regrette de devoir faire un choix entre les conférences « techniques » et « métier » pare qu’il n’est pas de bon chef de projet MOA qui ne soit au courant des dernières technologies. cette année : CSS 3, OOCSS, HTML 5, RDFa, WCAG 2.0, Flash, PDF, Javascript…

Extraits de mon bloc note alternés avec les tweets qui ponctuaient la journée

Twitter – 09:10

fxbodin: Microformats et referencement, rapprochement fertile mais j’attends de voir comment.

Web sémantique et référencement

Thierry Régagnon (RESONEO) dissertait sur « Référencement & Standards Web : La même destination ».

Twitter – 09:27

fxbodin: RDFa (web sémantique) et référencement : j’ai compris ! événements, adresses, produits, vidéos, images, critiques, prix…

A retenir : l’intérêt de structurer et de taguer ses contenus soit en Microformat, soit en RDFa pour enrichir le référencement de ses données. Sous la page web, les données. La page de résultat (SERP) de Google / yahoo / Bing affichera en plus de l’adresse et le résumé ou extrait de votre page, des informations détaillées : la photo, un rating, une adresse, des dates, des prix, des libellés de produits…
Autant d’informations pertinentes qui ne manqueront pas de faire augmenter le taux de clics sur votre lien.

Twitter – 10:10

fxbodin: Amélie Boucher a acheté un sac à main en cherchant des exemples pour sa confe de. Super !

Amélie Boucher maniait avec brio les « do » et « don’t » de l’ergonomie de sites e-commerce, en faisant remarquer avec humour qu’elle n’avait que des exemples « de fille ». (sympa les petits points d’avancement en bas des slides d’Amélie)

Ergonomie et ecommerce

Twitter – 10:15

fxbodin: e-commerce, finalisation de commande : je veux payer, pas créer un %$è!§ de compte

Créer un compte est un point de rupture/fuite très important. Expérience universelle du formulaire de création de compte alors qu’on est prêt à ce moment là à payer. Combien de paniers bien garni de bon chiffre d’affaire abandonnés en route ?
Pour les marchands anxieux, il suffirait de demander un email pour commencer…
Les recommandations d’Amélie : aider le client à se figurer/projeter : mieux décrire le produit… en fonction de ce qui intéresse le client (ex. prix /dose, contenu, utilisation…) ; anticiper les idées/hésitations/questions qui pourraient faire renoncer le client et y répondre au bon moment (au bon endroit de l’écran, pas avant, pas ailleurs) l’élément différentiant (ex. retour gratuit ; ex. return poolicy dans un onglet dans la fiche produit, idem les cadeaux qu’on vous offre : dans la description du produit, pas dans le panier = la bonne surprise trop tard, ne rapporte rien) idem les mauvaises surprises : indisponibilité du produit à remonter très en amont mais non pas retirer l’offre, proposer une alternative ou une alerte sur dispo.

Twitter – 10:54

fxbodin: J’ai appris le mot « uplift ». Merci Amélie Boucher

Catégories
e-business

Le coeur de métier de l’architecte d’information

L’enquête annuelle 2007 de l’Information Architecture Institute1 a recueilli 575 réponses de professionnels en activité (nord américain pour plus de 75%). Passant en revue toutes les dimensions du métier de l’architecte d’information — âge et genre, ancienneté, salaire, titre, avantages… — il examine aussi le contenu du métier.

Information Architecture  Institute
Information Architecture Institute
Ainsi, l’étude nous apprend que parmi les tâches exercées par les architectes d’information, les plus citées sont :
– Architecture Stratégique de l’Information (Strategic IA : 81.0%)
– Tests d’usabilité (Usability testing : 80.9%)
– et ‘autres tâches relatives aux utilisateurs’ (other user research tasks : 80.5%)

Toutefois, l’architecte de l’Information exerce en général un métier aux tâches diversifiées.


  1. Lien vers l’enquête annuelle 2007 de l’Information Architecture Institute 

Catégories
e-business

Hypersociabilité professionnelle : quel réseau ?

Je viens de lire le considérable travail d’analyse Quels usages professionnels de Facebook, sur ConseilsMarketing.fr, l’une de mes sources francophones de référence. Lecture conseillée.

Cet article corrobore bien ma propre expérience comparée de 3 réseaux sociaux :
– avoir son « profil » sur LinkedIn avec son côté un peu élitiste, mais hyperqualifié
– participer à Facebook avec cette confusion famille-amis-réseaux pros / pas très pro mais il semble important d' »y être »…
– entretenir sa propre blogosphère avec le gros avantage de gérer finement les différents niveaux d’inter-relations (foaf, xfn, blogroll…), mais nettement moins de dynamisme du graphe social…

Catégories
e-business

Le retour sur investissement d'un concepteur d'application

Le saviez vous ? En matière d’informatique, pour 100 projets lancés, 18 seront abandonnés avant même d’être livrés ! Moins d’un tiers des projets aboutissent comme prévu. Les autres ? Et bien, les autres finissent par être livrés, mais en accusant retards, surcoûts et déficit fonctionnels, sans parler du détestable climat de frustration et de méfiance qui se sera instauré entre la maîtrise d’ouvrage et ses prestataires…