Catégories
e-business

« Savoir + », l’angle mort de la médiation dans les dispositifs numérique culturels

#résumé
En matière d’expérience de visite d’une expo, le numérique permet plusieurs scénarios pour proposer au visiteur de collecter des contenus, ses coup de coeur ou l’équivalent de marque-pages, afin d’y accéder à son aise après la visite. Même si cela n’est pas leur vocation première, les dispositifs post-visite permettent de valoriser au mieux les contenus scientifiques et culturels avancés, couramment relégués au « niveau 2 » des dispositifs in-situ.

Catégories
e-business

[témoignage] Premiers pas chez la néobanque Shine

Quand j’ai créé BX France SARL, en 2004, j’avais fait le choix d’une banque simple, aux services simples mais peu couteux pour les entreprises : la banque postale. Ce que j’ai toujours apprécié à la banque postale, c’était la proximité et le nombre de bureaux (de Poste) et la possibilité de déposer des chèques dans n’importe quelle boîte à lettres grâce aux enveloppes T fournies gratuitement à la demande. Ce que j’ai progressivement de moins en moins supporté ce sont les empillements de frais — « commissions de mouvement » et « frais de tenue de compte » surtout — qui rendent un compte peu actif finalement coûteux. Autre défaut qui est devenu irritant : le prix demandé pour avoir la banque en ligne. Ce qui devrait être un service de base est encore facturé par cette « banque » plus de 150€ par an !

De belles promesses sur internet pour une pseudo banque pour PME : la banque postale
Catégories
e-business

8+11 conseils d’expert pour réussir ses vidéoconférences

Chaque crise nous offre son lot d’opportunités. Celle-ci a littéralement ouvert les vannes de la visioconférence ! Cours de yoga et méditations Live, école en ligne, « Skypéros » 🍻1, et bien sûr, c’est plutôt l’objet de ce billet : les réunions et conférences de l’univers des affaires et des administrations qui s’est converti (de force, donc) au télétravail… Nous avons tous l’occasion de participer à des visioconférences et pour certains d’entre nous, d’en organiser.


  1. Apéro Skype, « coronapéro » : mode d’emploi pour trinquer entre amis, mais à distance 

Catégories
e-business

Le mobile, la vie quotidienne augmentée, certes mais pas pour tout le monde

Pour ce projet de médiation culturelle connectée, le client me demande de couvrir une très large spectre de publics — en gros, tout le monde : résidents, touristes, professionnels, enfants, étrangers, personnes handicapées… — tout en mettant en œuvre les dernières technologies numériques : réalité virtuelle et augmentée, géolocalisation par Galileo, reconnaissance d’images… Bref : 1. populaire, 2. sur les smartphones des visiteurs, et 3.innovant. La quadrature du cercle.

Ce qui m’a amené à faire le point sur la présence du smartphone dans la vie quotidienne du public, les opportunités offertes par les usages actuels, et les limites de ces équipements.

Catégories
e-business

Utiliser Trello comme bugtracker ?

Dans ma quête incessante pour outiller mes clients de sorte que leur collaboration au projet ne soit pas une source de stress ni de coût pour moi, je cherche à éviter les démoniaques habitudes « email x Word x Excel ». Et puis arrive cet épisode critique du projet qu’est la Recette.

La recette (oublions la capitale dramatisante), même si on est agile, est ce moment où le prestataire a livré une version utilisable du produit, charge au client de l’essayer, le faire marcher avec des jeux de données, des cas d’usages etc. Ce qui souvent (toujours) donne l’occasion de rencontrer des bugs.

Catégories
e-business

Capacité d’attention et Contenus Culturels dans un contexte de visite

Quand le design de service en médiation culturelle, c’est aussi savoir dire « stop » aux responsables du Contenu, pour mieux réussir à capter les visiteurs.

Selon je ne sais plus quelle source (désolé), la capacité d’attention d’un visiteur de musée / centre d’interprétation s’élèverait (faut le dire vite !) à :

Durée recommandée des différentes catégories d’activité d’information dans un musée
Catégories
e-business

Quel multilingue pour les multimédias en musée ?

Dans ce projet de centre d’interprétation muséal à caractère historique1, je suis mandaté comme assistant à maîtrise d’ouvrage pour mettre au point le programme des productions multimédias. Le maître d’ouvrage a besoin notamment de valider la faisabilité des dispositifs en regard du programme technique (le marché étant déjà passé), préciser l’approche bilingue et les options de modes de déclenchements des contenus muséographiques, et réaliser les spécifications de quelques applications interactives.

Maison natale de Georges Clemenceau — projet multimédia — Agence Titan, Nantes


  1. Maison natale de Georges Clemenceau, à Mouilleron-en-Pareds, Vendée — Maîtrise d’ouvrage : Ministère de la Culture ; maître d’œuvre : TITAN, Nantes 

Catégories
e-business

Un Whiteboard Explainer Video : comment c’est fait ?


Comprendre TAFTA — Dessine-moi l’éco — un Vidéo Scribing de l’agence Sydo pour lemonde.fr)

Alternative populaire à la vidéo explicative en animation 2D (Character Animated Video ou Animated Infographics), la technique du « Whiteboard Video » consiste a filmer la main d’un artiste qui dessine sur un tableau blanc à l’aide de feutres, tout en étant enregistré par une caméra.

Avec ou sans voix off (avec, c’est mieux), la Whiteboard Video est un excellent moyen d’expliquer un système complexe, un paradigme ou un concept, dans un style simple et épuré, compréhensible et engageant.

Catégories
e-business

Première incursion dans une blockchain !

Je vais faire comme d’habitude : commencer mon histoire et vous laisser voir si ça vous intéresse. Là, ça a commencé avec une avalanche de posts sur Facebook et sur Twitter qui disaient « Verifying that +Machin (votre ami) is my blockchain ID. »

Des posts comme celui-ci :

Donc en bon mouton que je suis, parfois, ou en bon curieux que je suis toujours, me voilà aussi à créer un compte sur https://onename.com/1.

Ça va très vite


  1. Et je ne suis pas le seul comme le souligne Julien Cadot dans Numerama Onename : pourquoi vos amis s’y mettent tous 

Catégories
e-business

Hack Night Digital Art ou « La ville nous appartient »

Que faisaient au Node vendredi soir dernier ces 50 développeurs, ingénieurs, artistes, designers, cogniticiens, cinéastes, architectes, graphistes, gamers, scénaristes, UX designers et autres curieux ?

Quelle motivation faisait tenir une petite douzaine encore à 3h dans la nuit de samedi à dimanche ?

Comment après 24 heures, ces hologrammes, jeux vidéo d’un autre siècle actionné aux… exclamations, cette portée musicale humaine ou ce chemin de mots sont-ils sortis de l’imagination pour devenir prototype, preuve de concept, expérience, scénarios ?

C’est la magie du hackathon, lancé par Alex Vallette et Tim Buisson dans un billet sur Médium il y a un mois.
Revenus de Bristol, les yeux plein de « playable city » et l’envie d’un « jouable Bordeaux ». Réunis autour d’un Slack, puis d’un groupe Facebook, de Twitter, enfin, c’est clair, ce sont des geeks.