Catégories
e-business

Quel multilingue pour les multimédias en musée ?

Dans ce projet de centre d’interprétation muséal à caractère historique1, je suis mandaté comme assistant à maîtrise d’ouvrage pour mettre au point le programme des productions multimédias. Le maître d’ouvrage a besoin notamment de valider la faisabilité des dispositifs en regard du programme technique (le marché étant déjà passé), préciser l’approche bilingue et les options de modes de déclenchements des contenus muséographiques, et réaliser les spécifications de quelques applications interactives.

Maison natale de Georges Clemenceau — projet multimédia — Agence Titan, Nantes


  1. Maison natale de Georges Clemenceau, à Mouilleron-en-Pareds, Vendée — Maîtrise d’ouvrage : Ministère de la Culture ; maître d’œuvre : TITAN, Nantes 

Catégories
e-business

Hack Night Digital Art ou « La ville nous appartient »

Que faisaient au Node vendredi soir dernier ces 50 développeurs, ingénieurs, artistes, designers, cogniticiens, cinéastes, architectes, graphistes, gamers, scénaristes, UX designers et autres curieux ?

Quelle motivation faisait tenir une petite douzaine encore à 3h dans la nuit de samedi à dimanche ?

Comment après 24 heures, ces hologrammes, jeux vidéo d’un autre siècle actionné aux… exclamations, cette portée musicale humaine ou ce chemin de mots sont-ils sortis de l’imagination pour devenir prototype, preuve de concept, expérience, scénarios ?

C’est la magie du hackathon, lancé par Alex Vallette et Tim Buisson dans un billet sur Médium il y a un mois.
Revenus de Bristol, les yeux plein de « playable city » et l’envie d’un « jouable Bordeaux ». Réunis autour d’un Slack, puis d’un groupe Facebook, de Twitter, enfin, c’est clair, ce sont des geeks.

Catégories
e-business

Le responsive design « intégral » selon Emily Fry et Brad Baer

Où l’on apprend que au delà du buzzword, « responsive design » est aussi une question de motivations.

On parle de sites web de musées, d’applications mobiles, et in fine d’expérience de visite.
« Responsive ».

Contrairement à ce que d’aucun croient, il ne s’agit pas que de la taille de l’écran.
Un très intéressant atelier lors de Museums and the Web 2014, permettait de bien prendre conscience de l’étendue de la question.

C’est autours de la personnalisation, mais au delà des « profils »
Par ex. « jeune mère de famille » a des attentes ≠ selon qu’elle fat la visite entre copines ou avec ses 2 enfants…

Catégories
e-business

Une stratégie digitale métier pour S3G Com

la Une du Carillon 33
La Une du Carillon 33
Je n’avais pas eu l’occasion de travailler avec une entreprise de Presse depuis cet été 2002 pendant lequel Roland Machenaud m’avait demandé de l’aider à comprendre les enjeux de l’Internet pour son journal Aquitaine Presse Service. Mais c’est fin 2011 que j’ai été invité par mon partenaire IMC à rencontrer Alain Igorra et Florence Griffoul, respectivement PDG et responsable du marketing, de son client S3G Com.

La question

S3G Com, en fait vous connaissez : Carillon 33, le P’tit Arcachonais, le Petit Basque… 14 titres comme ça, journaux gratuits de petites annonces locales. 900 000 exemplaires imprimés et distribués chaque semaine dans les régions du grand sud ouest. Une histoire récente chaotique : abandon sa présence Web kitrouve.com au profit d’un partenariat avec topannonce.fr (groupe Spir), séparation du groupe Sud-Ouest, fortes restructurations… Mais aujourd’hui une volonté affirmée de reprendre le dessus dans un contexte assaini.

Et en particulier reconquérir la maîtrise du média numérique.
Mais quoi ? Comment ? Dans quel ordre ? Pour quels coûts ? Avec quel retour sur investissement ? Le Web, oui ? Le mobile, oui, non ? Facebook, alors ? Et quels produits ? Et ce satané Bon Coin (trésor de guerre, récemment cédé, de Spir, encore !), avec ses annonces gratuites ? Et Groupon, on doit le faire ?

Catégories
e-business

The Place To Sit : naissance d’une expérience visiteur innovante à Museomix (Part 2)

Après la phase de constitution des équipes, voici donc les « lémuriens néo-pop » réunis pour imaginer une expérience de visite de la salle des sièges contemporains, sur la base en principes, du pitch qui nous a réuni.

Nos premières réflexions bouillonnent

De prime abord, dans cette salle, il y a des dizaines de sièges. Près de 70, en faits. Tabourets, chaises, fauteuils, chauffeuses… De très rares et de très banals. Ce qui est impressionnant, c’est le nombre, les couleurs, la diversité de formes. Mais, pourquoi s’intéresser, s’attacher plutôt à l’un de ces sièges plus tôt qu’à un autre ?
On a envie de capter les sensibilités des visiteurs, que les participants aient envie de parler des chaises.
On se demande comment on va leur faire aimer les chaises, mais si ça se trouve ils les aiment déjà ; du moins ceux qui rappellent des souvenirs familliers, familiaux, des séjours, des salles d’attente, des réfectoires…

Catégories
e-business

Comment j’ai passé le WE du 11 novembre à muséomixer aux Arts Décoratifs (part 1)

Les 11, 12 et 13 novembre dernier se déroulait au musée des Arts décoratifs une expérience inédite : Muséomix.

Le musée mettait à disposition 11 de ses salles, l’espace de sa bibliothèque, et des interlocuteurs : conservateurs, guides, médiateurs. Les organisateurs, eux, mettaient à disposition : un scénario à l’épreuve des balles, de nombreux facilitateurs, des partenaires à haut niveau d’engagement (ping: la team Erasme / musée des Confluences), un catalogue de fantastiques ressources digitales plus ou moins intégrées, des Legos, des feutres et du papier, du feedback, des exigences, un timing… Et les participants, 70 sélectionnés sur 140 candidats, apportaient leur métier de professionnels de la médiation culturelle ou de designers mais, surtout, une forte motivation pour vivre l’expérience Muséomix.