Conditions variées et rares pour les 18 heures d’Arcachon 2011

Cette année, un équipage inédit aussi, dans sa composition. Sur la foi des prévisions météo qui annoncent des vents faibles, j’avais pris le parti d’un équipage léger. Nous serons 3 donc. Poste à bord négocié depuis l’édition 2010, Delphine. Depuis l’an dernier, cette équipière déjà qualifiée a surmultiplié son CV voile en embarquant régulièrement sur le 15m JI Tuiga (plan Fife 1909, 23m, 390 m2 de voile…) en Méditerranée. Et le bleu de l’équipage, recruté sur les quais de bordeaux, un vieux loup de mer, Frédéric. Autant le dire tout de suite : ça s’est super bien passé. Mais le vent plus présent que prévu a mis à rude épreuve la résistance de l’équipage et nous serons 4 pour les prochaines 18 heures.

La ligne de départ des 18 heures d'Arcachon à 17:07 - cherchez l'Iboga

La ligne de départ des 18 heures d’Arcachon à 17:07 – cherchez l’Iboga
Photo : Jacques Rouaux – www.vues-aeriennes-bordeaux.fr/2011/07/regate-18-heures-a…

Les autres spécificités météo de l’édition 2011. Continue reading

Contact décisif entre bancs et esteys

D’abord, les dominantes de cette journée sur l’eau, ce sont :

  • l’insigne chance de naviguer avec les filles, Julie exceptionnellement présente, parenthèse dans son séjour Lillois, Alice, juste revenue d’un voyage de l’Autre côté de l’eau, là où le soleil se couche, à la rencontre de l’histoire Ètatsunienne et du shopping new-yorkais ;
    Julie

    Julie

  • le plaisir d’avoir aussi à bord Jean-Daniel, alias @Sanji, ami blogueur, équipier du Gwada Blog on the Beach 971 de novembre dernier, mais aussi membre actif de l’Ordre des Ponçeurs d’Iboga, ayant acquis une couleur verte permanente lors du carénage du 2 avril ;
  • la satisfaction d’avoir accompli un programme défini 3 mois auparavant qui passait par le carénage, la mise à l’eau et donc, cette régate « Entre bancs et esteys » organisée par le CVA.

Ensuite, les impressions générales, ce vent d’est soutenu à peu près toute la journée, permettant une navigation dynamique ; le soleil généralisé faisant heureusement mentir les prévisionnistes météo ; l’embarquement assez tôt pour un mois d’avril — entre 07:30 et 08:00 — pour se donner une chance d’arriver à Arcachon juste à l’heure pour l’enregistrement du bateau…

Bon, nous ne nous étendrons pas sur le classement, ayant passé la ligne parmi les derniers concurrents, pratiquement derrière tous les Jouët 680, les Sun 2000, le First 18, les First 21*… un score tout à fait inhabituel. Continue reading

Ferret – Afrique – Bancot – victoire en pinasse – Ferret

En fait, ce WE, je n’ai pas fait beaucoup de voile sur l’Iboga : jugez plutôt.

Vendredi, j’avais calé une opportune session de formation pour l’un de mes clients, au Ferret. parti tôt de Bordeaux pour éviter les encombrements du tour de France (digression #1 : va falloir qu’ils m’expliquent cette notion de tour de France qui est samedi à Pauillac et dimanche midi aux Champs-Élysées ; WTF?), très bref pique nique dans le cockpit avant d’enfiler des chaussures ; la formation très bien, et en fin de journée, je suis dispo pour un familly meeting (hors chronique).

Continue reading

Les vire-vire de Claouey, un RV régulier des croiseurs côtiers

Après un début de saison perturbé par les conditions météo, le premier Vire-vire a pu se dérouler devant Claouey le 29 mai, « bien que les conditions de mer et de vent fort n’ont pas été franchement idéales » (pour le moins !), avec la participation, sous un ris, de Pilpouz, Mouille-col, (Erak, non ?) et Matsubakaï. Bravo à eux. (lire le témoignage enthousiaste de Patrick, patron d’Erak)

Continue reading

680 Connexion : une victoire annoncée donc obligatoire

S09E42 Estouki en couverture media de la ronde du Bassin 048

Photo : Mathieu Couach sur Estouki ; merci à lui pour son sacrifice

L’Iboga termine donc 1er de la 680 Connexion.
Équipage composé de Éric Berron et Vincent Bodin.
Éric, l’un des plus fins barreurs du Bassin est classé au niveau européen en Snipe et au niveau mondial avec plusieurs titres de champion du monde de pinasses à voile du Bassin d’Arcachon, autrement avec le concours de sa compagne Muriel, il pèche à la barre de son BJet Matonnat préparé comme pour le championnat ; gare s’il décide de revenir à la course croisière !
Vincent est un équipier apprécié sur certains 50 et 60 pieds du Vendée Globe, il a à son actif plusieurs saisons de Melges 24 et avait en son temps mené l’équipage du port d’Arcachon taquiner le palmarès du défi des ports de pèche ; il se consacre maintenant à taquiner le podium du championnat de France de kitesurf, en longue distance.

Des équipiers sélectionnés pour la gagne

Leur connaissance du plan d’eau, leur goût de la victoire, leur expérience de la régate, en font de redoutable équipiers sur ce bateau affuté qu’est l’Iboga. Non… là, je déconne : le bateau est tout juste acceptable avec sa carène à peu près propre grâce aux bons soins des locataires de la semaine. Et puis, l’élingue en câble de palan d’écoute de GV qui se barre en sucette pendant la course, moyen ; moyen aussi le câble de pantoire du hâle bas de tangon qui se casse… je sais, j’ai un chantier câbles cet hiver… à moins que je ne remplace par des câblots en textiles modernes.
Continue reading

Festivoiles de Claouey et GeeksOnTheBeach*

Vendredi 21 août, cousin Jean-Yves m’accompagne dans le convoyage de l’Iboga au départ de son mouillage permanent et à destination de Claouey. C’est le WE des Festivoiles et pour cette 11e édition, j’ai été invité à de participer à la régate de pinasses et je me fais d’avance un plaisir de me joindre aux soirées.

Très fort coefficient de marée — 110 — donc très fort courant qui nous catapulte en une heure à peine, aidés par un petit 3 bft irrégulier de secteur NW. Près des terres des Jacquets et de la dune du Four, le vent est encore plus variable en direction et oblige à négocier prudemment les trajectoires entre les bateaux au mouillage.

Arrivés à Claouey, rencontre avec la flotte de pinasses, plus le bac Tante Sophie et quelques autres gréements traditionnels, qui font la ronde entre le Sangla et la House, tout en haut du Bassin. Privilège de pouvoir naviguer sans contrainte de fonds sur ce plan d’eau exceptionnel à la pleine mer de maline. Et la lumière de fin de journée…

Cliquez pour visualiser le parcours sur la Google Carte interactive zoomable Continue reading