Quand la fille du Texas, elle connait mieux la voile que le gars du Pays Basque

Extrait de la belle carte de Jean-Marie Bouchet, désormais disponible en ligne et géocodée (clic)

Extrait de la belle carte de Jean-Marie Bouchet, désormais disponible en ligne et géocodée (clic)

Tout est dans le titre.

Heureusement qu’on allait pas à la baleine à Terre-Neuve !

Cette fois, pas de trace interactive : pas pensé à lancer le GPS. En plus pour faire un circuit routinier : Ferret – Pyla – Pilat – toucher du vent – Arguin, rentrer mouiller dans la conche – visite à pieds de l’autre côté du banc – casser la croûte en faisant le guide touristique – repartir vers le Ferret au près à travers les déferl… Ah, non : pas cette fois-ci. Là, on a eu du nordet1 jusqu’au bout, et même de l’Est. Du coup, le retour grand confort au portant sur un chenal paisible. Heureusement, le vent s’est un peu énervé sur la fin, je désespérait de faire sentir vraiment le bateau à mes invités du jour !
Continue reading

  1. Nordet : vent de Nord-Est []

Juste profiter du coucher de soleil à la pointe

Après une grosse journée de bricolage et de lecture à l’abris de la foule d’un 10 mai sous 30°, l’heureuse initiative de Manou : packager un apéro, et embarquer sur l’Iboga pour profiter du coucher de soleil sur l’eau. Juste le temps d’armer le bateau, et le voilà qui flotte. Prêt à partir.
Croiser les derniers bateaux qui rentrent. Plus d’avions bruyants dans le ciel, enfin.
La descente à contre courant, vent arrière, 2nds peinards le long du Mimbeau, puis Hortense, Lavergne, la pointe. Saucisson, bière, air tiède.

Continue reading

Arguin 2015, première !

Pas mal de vent pour ce vendredi férié : Méteoconsult annonce 15-28nds ouest. Ils y sont presque. Du coup, l’Iboga est habillé court : GV à 1 ris et foc à l’avant.
Ejection dans le chenal. Portant rapide vers le Pyla, ça change de la dernière sortie avec Alice !
La marée baisse. Manou a envie de voir de grands paysages : cap sur Arguin. Pas retourné là bas depuis la saison 2013, à quoi ça ressemble maintenant ? J’ai bien une idée générale grâce aux photos aériennes des pilotes de Facebook ;) On verra en vrai une fois là bas. En attendant, grâce au rapide portant nous dévalons le Pyla et ses Villâs.
Le nouvel escalier de la Corniche. Bel ouvrage. Mais où est passée la cabane du ‘Ti Lolo ? Ses fameux accras de morue ? Ses Mojitos au pied de la dune ? Continue reading

Tout le mode dort encore au petit jour ce dimanche, dans la case de Claouey…

Tout le mode dort encore au petit jour ce dimanche, dans la case de Claouey. Le RV est assez tôt — j’ai dit 08:00 à Petit Piquey à Alice — pour être sûr d’attraper le bateau au descendant. Et Camil, que je n’espérai plus (qu’est-ce qu’on a donc mangé hier midi pour passer toute la soirée à se tordre le bide ?) pointe son nez, bien remis et toujours volontaire.
Au Ferret. Bien assez d’eau pour partir tranquille. Mes calculs de hauteur d’eau sont bons cette année. À moins que la plage ne se soit décaissée depuis 1 an et que j’aie davantage de profondeur au corps mort ?
Par contre, le vent…
Alors plutôt que se précipiter, on prend un mouillage dans le chenal juste à la sortie, le temps d’un bon petit déjeuner au fond de la cabine.
Mais bon, on ne pas passer la marée au mouillage : toutes voiles hautes, on aligne le bateau travers au chenal, direction le Moulleau. Tenter d’établir les voiles tant bien que mal au portant et le bateau traverse tranquillement en se laissant dépaler par le courant.
Discussion scientifique sur je ne sais plus quoi. Continue reading

Chenal mic-mac

Ce jour là je suis bien heureux d’embarquer ma fille ainée Julie, la pauvre, elle habite maintenant au Luxembourg, c’est pourquoi c’est une chance de profiter d’une belle marée avec elle.

Il est assez tôt, pour profiter de la marée jusqu’à 15:00. Ce qui est bien encore, c’est qu’on profite presque seuls du bassin.

La plage du phare un matin d'avril

La plage du phare un matin d’avril – photo : Julie Bodin

Continue reading