Peinture, mise à l’eau, armement et convoyage sur un bassin tout nu

Décidément, je suis à fond : je suis sous le bateau pour lui passer sa couche de peinture 2 jours plus tôt que l’an dernier. Pourtant, ça caille — peut-être 8° — les averses sont encore fréquentes, le sol est mouillé… Mais dès 10:00 ce samedi 5 mars, je suis à pied d’œuvre au chantier.

La coque après un coup de kärcher et une saison

La coque après un coup de kärcher et une saison

À part quelques cracoys résiduels, la coque est prête à peindre (bien sûr j’aurais pu combler puis poncer quelques rayures et accrocs les plus profonds, mais je n’ai pas le temps là).
Cette année, c’est de l’antifouling bleu, matrice dure je pense, contrairement à mes habitudes de matrice mixte, semi-érodable. On verra en fin de saison. Aussi, le masquage quelques millimètres au dessus de la ligne de flottaison, pour éviter la colonie d’herbe à la jointure de la nouvelle peinture de coque.
À 13:00, fin de la peinture, le masquage est décollé. Il est temps de casser la croûte.

Continue reading

Les photos marines de Béatrice Ringenbach

Béatrice Rigenbach à sa cabane

Béatrice Ringenbach à sa cabane

Béatrice Ringenbach photographie la nature du bassin, qu’elle aime, ses oiseaux, ses chevaux, ses bateaux et ses hommes. Quand elle n’est pas à sa cabane au bord de l’eau, à Grand-Piquey, elle emporte ses téléobjectifs sur les bateaux de marins qui ont la gentillesse de l’embarquer à l’occasion d’événements nautiques, pour capturer des étraves creusant la vague, des ciels découpés par des gréements traditionnels, des ponts luisants d’embruns, des envols de voiles…
Passionnée de voiles traditionnelles, elle a su se faire l’amie des pinasseyres, des barreurs et équipages de bacs à voiles et canots mixtes qui tolèrent sa présence au plus près des flottes aux départs de régate et aux bouées disputées, car tous savent que Béatrice saura tirer des images exceptionnelles de leurs évolutions.

Continue reading

Malprat – Moutchalette – Mapoutchet

La balise K14 à l'entrée du chenal du Teich

La balise K14 à l’entrée du chenal du Teich

Endless Summer
8 novembre, vent de sud 10 nds rafaleux, 30° de température ressentie, la PM+3 arrive vers midi : les conditions idéales pour une belle après midi sur l’eau.

Devant Péreire, nous croisons quelques Jouët 680 en régate dans le Teychan. Le jus et le vent de travers nous propulsent jusqu’à l’embouchure de la Leyre de Biganos. À Malprat, pas la peine d’aller plus loin : les herbes poussent devant l’étrave et la carène caresse le sable ferrugineux de la rivière. Demi tour donc, vers des eaux plus saines. La marée continue de monter encore : pas d’inquiétude, l’échouage ne serait pas fatal. Continue reading