Transhumance d’automne

Pas très sympa le courier que les plaisanciers reçoivent début octobre de la mairie, leur rappelant qu’ils doivent dégager du corps mort avant le 31 octobre faute de quoi ils s’exposent à un refus de renouvellement pour la saison suivante… Quand on sait que les zones de corps morts sont saturées, que la mairie est poussée par l’État à supprimer des postes de mouillage, on ne plaisante pas avec cette menace…

Continue reading

Les vire-vire de Claouey, nouveau programme, nouveau parcours

Bernard J. Lamarque nous prie d’insérer :

Après quelque temps d’arrêt du fait de marées insuffisantes, le Vire-Vire est reparti.
Un nouveau rassemblement est prévu samedi prochain (voir l’Agenda de l’Iboga pour toutes les dates planifiées).
Il est ouvert à tous les bateaux à voile, y compris cette fois aux dériveurs.
J’espère que vous serez nombreux pour y participer.

Continue reading

Un équipage motivé pour naviguer sous la pluie en novembre

Dernier planteur de la saison 16 de l'Iboga après une nave tranquille autour de l'ile. Démâtage à suivreL’Iboga est démâté depuis cet après midi. Il attend à l’ancre, plage de Bertic (j’espère à l’abris des coups de vents et de toute traversée intempestive des hauts du bassin, cette année) que je le fasse transporter au sec. Les haubans, étai et pataras déposés et emportés à Bordeaux pour replacement. Les actuels datant si ma mémoire est bonne de 96 ou 97 peut-être. J’ai un gros programme d’entretien pour cet hiver, incluant la dépose et remplacement de tout l’accastillage de pont qui de toutes façons est le siège de sournoises infiltrations.

Mais auparavant, la chronique de ce dimanche 6 novembre.

Comme le montre la carte (ne tenez pas compte de ce trait vertical fantôme), le parcours c’était Mimbeau – Claouey via le tour de l’île, suivi d’un démâtage.

À bord, un équipage fort motivé :
– Delphine, mon équipière des dernières 18 heures (déjà présentée là)
– Fred (@fredbermudes), aussi équipier des 18 heures, et son fiston, qui saura se rendre bien utile pour faire circuler les crudités et l’eau qui désaltère
– et Sébastien (@z3zone), pour sa 1ere sortie sur l’Iboga Continue reading

Un WE #nndd Claouey – Claouey – Ferret

WE #nndd 3-4/09/2011Faut pas laisser croire que la voile, c’est toujours le speed de la marée qui baisse et menace la journée d’un échouage intempestif1. Par exemple, ce samedi, c’est PM à 10 heures environs. Vous vous souvenez que j’ai laissé le bateau assez haut perché sur la plage devant Sylvosa à Claouey, après les Festivoiles. Dans la semaine, il y a eu les grandes marées mais heureusement pas de mauvais temps. Donc la bateau est bien à sa place, flottant dans plus d’1m d’eau. J’ai donc le temps de faire un AR en voiture au Ferret pour y conduire la Volvo, navette auto assurée par François. Le bateau flotte encore à mon retour, c’est pas cool ?

Continue reading


  1. comme par ex. cette fois ci, celle là, celle là aussi… 

#secretbeach to Festivoiles au petit matin

Scène taussataise
Scène taussataise mise en ligne par Altaide

C’était dimanche matin. 07:00. Pas même le temps d’un café. Rosée glacée sur l’herbe. Sac étanche déjà prêt. Sauter sur le kayak et pagayer vivement vers le bateau, loin, au NW là où nous l’avons piteusement échoué la veille à la nuit.

Là, la marée baisse déjà depuis une heure. Je suis hyper motivé à ne pas me laisser avoir. Course contre la montre dans petit matin automnal d’août. Le moteur démarre et, ouf, refroidit aussi. L’incident d’hier n’était qu’un bref colmatage de la prise d’eau…

Grand arrondi, suivant les recommandations de notre hôte ; contourner le banc de sable sournois puis piquer vers le petit escalier blanc de #secretbeach. Dérive mi-haute, pour me servir de jauge. Touche. Stop. Ancre courte. Je me donne max 20 mn pour ne pas speeder mon équipage.

Une cinquantaine de mètre du perré. Revenir chercher l’équipage — Jacques et Célina ; Charles fera la route en voiture. Prendre son temps, un café, speed (quand même). Les herbes poussent autour de l’Iboga. Speed. Continue reading

Ferret – la Salie – Arguin sud (déferlante) – Teychan – Taussat – Claouey

Ferret - la Salie - Arguin (déferlante !) - Teychan - Taussat - Claouey

Une trace inhabituelle pour cette grande journée sur l’eau.

Dormi dans le bateau au corps mort. Levé tôt – 08:00 ou même un peu avant – pour ne pas passer la marée au sec. Il fait beau, vent 2-3 bft secteur ouest, marée descendante pour encore 3 heures : route sur les passes sud. Pendant que le thé infuse, traversée du chenal vers le Moulleau. Il est BM-2. On touche un peu. Continue reading

Bertic, 4N, Toulinguet, Ferret

Lumière du matin sur ClaoueyC’était le 14 juillet, 8 h du mat. Les pieds dans la hagne, à rejoindre l’Iboga mouillé à Bertic (vous vous rappelez ?), tant qu’il y a de l’eau. J’avais pris de la marge en rejetant l’ancre vers l’estey à la BM de la veille, en arrivant à Claouey, mais je préfère dans ce sens. Assécher le pont recouvert de rosée. Pousser d’un coup de moteur vers l’estey de Madone. Mouiller devant la cale en attendant que mon équipage du jour se réveille et fasse le marché.

Continue reading

Grape de #nndd à Claouey

Je réclame un peu de compassion : je manque de vent.Passé la nuit au port d’Arcachon. Il pleut. Vers 8h du mat, réveillé par les sportifs qui sortent faire régater leurs Open 5.50 et 7.50. Ils font bien : le vent est soutenu. Moi, je replonge dans la banette jusqu’à 10h. P’tit déj à bord. Utile, le grille-pain sur le gaz, pour améliorer la baguette de la veille. Après la vaisselle sur le ponton, départ pour une petite journée sur l’eau : naviguer avec le montant jusqu’à la renverse, puis redescendre au Ferret pour raccrocher le mouillage avant PM+3 c’est à dire dans mon calcul, vers 16:00.

Continue reading