Ferret-Claouey sous spi, baignade et lèche-côte

Ce dernier WE de septembre, Jacques a mené l’iboga sur une belle remontée Ferret – Claouey sous spi. Puis du près serré, après le demi tour. A ce moment la marée à commencé a baisser. C’est un tout petit coef de 29. La marée n’est pas montée bien haut, la dérive frotte un peu sur les parcs de Hautebelle. Les prévisions météo n’avaient pas du tout prévu les magnifiques conditions que nous avons eues sur l’eau, tandis que sur le terres éclataient les orages. Dans la cabine et des conditions précaires, nos deux équipières, Manou et Helene, composent des sandwichs. Mais à cause de la gîte, je n’arrivais pas à ouvrir le rouge pour les sandwich, alors on a pris un corps mort devant la pointe aux chevaux. Après, baignades dans une eau étonnamment tiède. Pendant ce temps, le vent a disparu et on est rentré au moteur en longeant les villâs. Juste à signaler ce traître banc de sable en bas de la dune de l’Herbe, oú le safran à accroché juste trop. Réparer la retenue-fusible. Bien sûr à l’arrivée, c’était marée basse. Mais avec ce petit coef, on a réussi à le ramener au delà du banc de sable devant la plage du phare. Le bateau est resté à l’ancre là jusqu’à dimanche matin.

Superbe après midi au Toulinguet avec Nadaü

Superbe après midi au Toulinguet après avoir débloqué la dérive du Nadaü. Staring: @Charles_Liebert, de LGS Consulting, @Lucile_Reynard, du blog Art et Déco et de Trust the Geek, @Cel_ina, Co-fondatrice & CEO de So Cult (studio de création transmedia), ces deux dernières, fondatrices du réseau Girlz in Web, @altaide_JF, du blog du Cap Ferret et du cabinet de recrutement 2.0 Altaïde, accompagné de son fils et un camarade, surfeurs.

Continue reading

Au sec !

Instruit par l’expérience de l’an dernier, j’ai réussi à ne pas laisser trainer la formalité de mise au sec du bateau.

Tél lundi 30 novembre : RV pris avec monsieur le professionnel et son chariot mardi 1er décembre à 17:00 devant la cale de Claouey.

A 16:30 le jour dit, je suis à Bertic. Le moteur, que j’avais emporté à l’abri, est déposé sur la plage. Le bateau est à une centaine de mètre au large. Coef. 91. Pleine mer. Je me couvre d’un maillot de bain et c’est dans cet appareil très adapté que je me mets à l’eau pour aller chercher le bateau. Malgré mon corps révolté qui tente de me faire renoncer, une volonté supérieure parvient à me faire marcher, de l’eau jusqu’au cou — glacée, l’eau — monter sur le bateau, tenter de le rapprocher au lancer d’ancre (c’est foireux) et me remettre à l’eau pour le mener à la longe. C’est long. Un vent de sud soutenu et froid balaie le plan d’eau. Continue reading

Réflexion et réaction sur les eaux noires des plaisanciers

... a so unlucky toilet

Rappel de la conférence du vendredi 12/12/2008 à 17:30 au CVA sur les nouvelles règles de navigation maritimes applicables dans le Bassin d’Arcachon.

En guise de contribution au débat (en espérant qu’il y ait un débat)…

Dans son article BASSIN d’ARCACHON deviendrait-il Bassin d’Aisance……, le vigilant Patrick Delavaux s’alarme des quantités de matières fécales déversées par les 16000 et plus bateaux du port d’Arcachon.

Je lui ai laissé le commentaire suivant ; je vous laisse me corriger si je me trompe dans les chiffres ou les raisonnements…

Bonjour.

Faut quand même pas exagérer… je suis d’accord pour dire que les infrastructures sont très en dessous de ce qu’elles devraient être pour une bonne applicabilité des réglementations sur les eaux usées. Par exemple, la question des bateaux au corps mort n’est pour ainsi dire pas traitée (ni épurée).

Toutefois, il ne faudrait pas laisser croire que 50000 personnes (16000 bateaux x 3 personnes) passent leurs journées à déféquer dans le bassin au risque de contrarier l’hydraulique du chenal du Teychan. Je me baigne pas mal et je n’ai encore jamais croisé la dérive d’un étron. Il n’y a en moyenne en haute saison (de mémoire) quelques 2 à 4000 bateaux sur l’eau. Continue reading

La plage des Américains, au Cap Ferret

Plage des Américains au Cap-Ferret,

La plage des Américains, écrin balnéaire entre les dunes, sur un terrain boisé de pins, offre des eaux calmes à l’abri du vent et de la foule estivante. Elle est bordée de somptueuses villas anciennes qui reflètent bien la splendeur du Ferret d’antan. Une plage injustement négligée des baigneurs car, non seulement son accès par la route est discret, mais, ce que beaucoup ignorent, situé sur une parcelle privée, l’accès des baigneurs à cette plage serait garanti par un droit d’usage à perpétuité ; profitez-en ;-) Continue reading

Le bassin : une aire marine protégée ?

Cet article du journal Le Monde du 23/11/2007 nous apprend que la France relance sa politique de protection du milieu marin.

Stratégie Aires Marines ProtégéesStratégie nationale pour la création d’aires marines protégées1)

Fort bien. La France possède après les USA la plus grande surface maritime territoriale. Il est normal qu’elle s’implique dans sa protection.

On dit que les zones littorales sont les plus sensibles car là se loge la diversité des espèces et là se concentrent les activités humaines. Bon.

Et précisément, le Bassin d’Arcachon est « nominé » pour faire partie des heureux espaces qui seront prochainement protégés, eu égard à ses caractéristiques exceptionnelles.

Le Monde nous précise que « les associations de défense de l’environnement font pression pour la création d’un maximum de zones où les activités humaines seront interdites. »

Je ne sais pas qu’en penser.

Stérilisation des activités humaines ?

Possibilité de transiger sur des pratiques raisonnées ? Continue reading


  1. Stratégie nationale pour la création d’aires marines protégées (.pdf 

Dimanche 12 août 2001 : mieux que l’UCPA !

Ce WE, Valérie est descendue exprès de Paris pour faire un tour sur l’Iboga. Un véritable début de journée de vacancier : petit tour du marché de La Teste, en fin de matinée, avec l’inévitable et essentiel café, à la terasse du café d’Eric, pour prendre les véritables nouvelles (pas celles que l’on lit dans Sud-Ouest ; par exemple : qui a relaté la disparition du safran de Denis alors qu’il était mouillé dans le delta de la Leyre dimanche 5 août ?) ; l’avitaillement fait, on prend le chemin vers Claouey par la route. A bord de la Volvo : Valérie, Partick et l’excellent David, qui ont lié destin avec l’Iboga pour la journée.

Continue reading