Un WE #nndd Claouey – Claouey – Ferret

WE #nndd 3-4/09/2011Faut pas laisser croire que la voile, c’est toujours le speed de la marée qui baisse et menace la journée d’un échouage intempestif1. Par exemple, ce samedi, c’est PM à 10 heures environs. Vous vous souvenez que j’ai laissé le bateau assez haut perché sur la plage devant Sylvosa à Claouey, après les Festivoiles. Dans la semaine, il y a eu les grandes marées mais heureusement pas de mauvais temps. Donc la bateau est bien à sa place, flottant dans plus d’1m d’eau. J’ai donc le temps de faire un AR en voiture au Ferret pour y conduire la Volvo, navette auto assurée par François. Le bateau flotte encore à mon retour, c’est pas cool ?

Arriver assez tôt pour récupérer le bateau flottant : check. #mareesLa météo prévoit assez fort pour ce WE. J’assure le coup avec un ris et le foc n°1. Et c’est parti vers le sud en contournant la grande matte.

Rendez-vous au Bancot

Le bateau va bien, un peu mou peut être mais je n’ai pas envie de me faire mal. Vers midi, je plante l’ancre sur le Bancot où j’ai donné RV à quelques amis pour 14:00. Casse-croûte à bord, envie de sieste, mais arrivent tirant des bords dans le Teychan, La Bulle et Bonaire (le blog de Bonaire), Jouët 680, et Mouille-Col, Sun 2000, tous 3 membres de l’informelle et confidentielle confrérie des #nndd et supporters de l’initiative Mettez les voiles. Amarrage à la queue-leu-leu. J’en suis au café, mes camarades à l’apéro ! Dilemme. Pourquoi choisir ? Les deux et allez !

Installés dans le carré de Bonaire. qui nous fait les honneurs de sa cabine (toujours des astuces à découvrir sur les autres bateaux ;-) Re casse-croûte, donc. Débrieffing de la 680 connexion avec 2 concurrents méritant qui ont fait tout le parcours sans lâcher.

Arrive enfin Mathieu sur son Sun 2000 très populaire Estouki (le blog du très populaire et fédérateur Estouki). Amarrage à la suite. Avec l’étale de courant, notre enfilade de 5 bateaux condamne presque le passage entre le Bancot et le Grand-Banc ! Sympa l’épisode où des pécheurs de cipes acceptent de nous photographier :-)

C’est la renverse. Nous sommes tombé d’accord sur un programme : naviguer jusqu’au Toulinguet, tirer vers Taussat puis rallier Claouey pour une nuit à Bertic. Nous devons arriver peu avant la PM pour monter assez haut sur la plage. Jérôme et Marie, du Sun 2000 Uka, résidant Claouey sont avertis de notre projet d’escale. Un accueil spécial en perspective !

Bon, le programme, c’est : on navigue tranquille, les plus rapides (j’ai renvoyé ma toile et Le génois) attendent les autres, on se photographie…

Navigation en flottille

Une jolie trace du WE #nndd Claouey – Claouey – Ferret

WE #nndd 3-4/09/2011 Donc, descente le long du Ferret à contre courant. Nous rebrousserons chemin à la pointe. Portant jusque devant Arcachon. Mais nous avons tellement pris notre temps qu’il n’en reste plus pour nous enfoncer vers « les fonds » du bassin. C’est alors Mapoutchet (photos), le chenal de l’île, pseudo-régate face courant et vent, le chenal d’Arès (mais qu’est-ce qu’ils font sur les terres les amis ?) puis de Lège larges bords entre les mouillages et enfin l’atterrissage à Bertic en arrondissant bien le banc de sable qui marque la rive droite de l’estey. Dérive et safran hauts, toutes voiles dehors dans 40 cm d’eau. Et cette lumière du soleil couchant derrière la dune des journalistes, et l’éclairage du plan d’eau derrière nous… Une fois de plus, un site et un moment à couper le souffle.

Le temps de laisser cette magie s’estomper. Descendent sur la plage les glacières. Jérôme et Marie, depuis la terre portent table et huîtres… Il ne manque pas de vin non plus… la bande des #nndd profite bien de cette escale.

Les feux de Bertic

Au moment de l’extinction des feux, la marée a commencé à baisser. Nous passerons toute la nuit échoués à l’abris de tout ressac. Peut-être un peu de pluie dans la nuit ?

Au matin, petit déj. « en terrasse » sur la Bulle (c’est lui qui a les croissants !) en attendant que la marée remonte.

Peu avant midi, il y a assez d’eau pour quitter l’échouage. La météo annonce des rafales jusqu’à 20 nds dans la journée. Prudence. C’est assez tonique, en effet, le vent qui nous cueille à Hautebelle. Sur l’Iboga, 1 ris dans la GV. Puis affalage du génois. Je reste sous GV seule. Dans la flottille, l’heure est à la réduction toile également. Uka, Sun 2000 à Jérôme et Marie nous a rejoint. Débat sur la VHF : où allons nous dans ces conditions ? Jo « La Bulle » a mis le cap sur Arcachon. Merci pour ta manivelle de winch, Jo :-) Dans une survente, Ping! arrachage du pontet d’ancrage de mon hâle-bas (patiemment mis en place par @Sanji au carénage 2010). Et merde, avarie. C’est décidé, je rallie mon mouillage du Ferret pour y être avant basse mer. Propose au reste des bateaux de m’y rejoindre.

@Charles_Liebert @lucile_reynard @cel_ina @lecapferret @pinascolada À couple sur le corps mort 3c07.Nous nous retrouvons ainsi à couple sur le corps mort de l’Iboga. Tandis que la marée baisse, échouant une fois de plus nos dériveurs, un dernier casse croûte en commun suivi, en ce qui me concerne, d’une sieste sur la (très inconfortable – ouille!) banquette de cockpit.

Escale au corps mort 3C-07

Vers 17:00, ceux qui peuvent partir, ayant laissé leurs bateaux près du chenal — Mathieu et Jérôme — quittent les lieux, ceux qui devront encore attendre une heure de montant — Laurent qui rentre à Gujan, et Jean-Louis, pour « en face » les Arbousiers — vont manger une glace chez Frédélian dans un Ferret enfin revenu à une fréquentation acceptable.

Update du 13/09/2011 : Lire la version de Laurent, du Bonaire, sur son très sympathique Tumblr

Pour le WE prochain : trouver comment reconstruire un ancrage de hâle bas sur la bôme, et trouver 2 manivelles de winch.


  1. comme par ex. cette fois ci, celle là, celle là aussi…