Conditions variées et rares pour les 18 heures d’Arcachon 2011

La ligne de départ des 18 heures d'Arcachon à 17:07 - cherchez l'IbogaVariées, les conditions, avec à peu près toutes les forces de vent entre le 1bft et le 5bft ; et inédites avec ce secteur est-nord-est sauf pendant les 2-3 premières heures de NW (si l’on peut dire).

Cette année, un équipage inédit aussi, dans sa composition. Sur la foi des prévisions météo qui annoncent des vents faibles, j’avais pris le parti d’un équipage léger. Nous serons 3 donc. Poste à bord négocié depuis l’édition 2010, Delphine. Depuis l’an dernier, cette équipière déjà qualifiée a surmultiplié son CV voile en embarquant régulièrement sur le 15m JI Tuiga (plan Fife 1909, 23m, 390 m2 de voile…) en Méditerranée. Et le bleu de l’équipage, recruté sur les quais de bordeaux, un vieux loup de mer, Frédéric. Autant le dire tout de suite : ça s’est super bien passé. Mais le vent plus présent que prévu a mis à rude épreuve la résistance de l’équipage et nous serons 4 pour les prochaines 18 heures.

Les autres spécificités météo de l’édition 2011. Continue reading

24 heures d’Iboga, rencontre de 680 et régate de bacs à voile

Comme je disais là, j’avais un beau programme pour ce samedi 7 juin.

Pour commencer, aller au RV des Jouët 680 à la Sableyre, initiative lancée par Jean-Claude Faucher (Le Gaillard, absent) et reprise au bond par Jacques Migné, patron d’Emilie Borgadion. Oui mais Emilie Borgadion est retenue à quai la faute à un toron farceur au niveau de l’étai… Alors Jacques, il embarque sur l’Iboga.

Grands espaces
Cliquer pour aller voir l’album complet

Peu après pleine mer, vers 09:00, l’Iboga s’élance au près serré, cap au 60, vers Arcachon. Las ! un fort courant nous dépale jusqu’en dessous de la jetée du Moulleau (voir la trace qui en dit long)… Qu’à cela ne tienne, nous tirerons un bord au 180 (Nord). En effet, ce bord de près nous amène… à notre point de départ, ou presque ! Diantre, à ce rythme, nous ne sommes pas rendus au RV. Une série de coups de fil et de sans fil lancée par le camarade Laurent Berton (Bonaire) lui aussi empêché de venir mais dévoué à faire circuler l’info : il devrait y avoir Patrick Lucas (Galip) et François Belly (Abou Yaya). Mais comment les prévenir de notre « retard » ? Continue reading

Arguin 1, Arguin 2, tramail, Pilat et retour

Samedi, 18:00, marée haute, aller chercher la bateau où je l’avais laissé, à l’ancre. Embarquement de l’équipage : Hélène, Julie et Alice, avec les sacs de couchages, la glacière, de la lecture… Cap sur le banc d’Arguin pour y passer la nuit. Nous avons vaguement RV avec nos amis d’Andernos et ceux de Claouey.

Envoi du spi… puis du moteur pour la plus grande partie du chemin. Nous croisons le MinouMinou II de retour. Je cite Jean : « Ce soir ya bcp de vent ! Non je suis sûr que c t mieux hier. »

un trés beau coucher de soleil
Un trés beau coucher de soleil, par Hélène

Arrivée peu avant le coucher de soleil dans la grande conche du sud, un peu trop fréquentée, mais mouillage tranquille assuré. La marée baisse depuis plus d’une heure. Nous quittons ce mouillage pour une tentative de rejoindre nos amis qui se sont arrêtés plus amont, dans la conche derrière les igloo des gardes. Mais peine perdue : il faut faire le grand tour par le chenal à contre courant, le temps passe et la nuit tombe et, quand nous présentons l’Iboga devant l’estey d’accès, il manque d’eau pour passer… Pendant ce temps, Eric et Muriel arrivant de Claouey sur leur Bjet Manouche sont en avarie de HB et s’activent à exploiter le souffle de vent mais ne peuvent aller mieux que sur la plage nord du Banc.

Nous les y rejoignons pour une marée à couple. (à suivre)

Continue reading

Samedi soir, le 5 mai : y en a des courageux…

J’ai vu le 680 de Denis, seul voilier sous le crachin affrontant la tombée de la nuit… tandis que j’étais sur un gros promène-couillon, le « Courier du Cap » de l’excellent Serge, accompagnant un cousin à sa dernière fête de célibataire. J’ai appris qu’il a passé la nuit sur l’eau ; bravo Denis. Je sais que je l’ai passée dans le rhum…

Continue reading

Bains de « minuit »

Après une longue soirée course contre la marée gagné pars à arc peu de vent et courant pif occupé avec mon nouveau jouet ferait mieux regarder devant moi moteur pour aider embarque Patrick et Didou sur la plage du port voile bords carrés contre courant et peu de vent pas d’Arguin route sur tchanquées, conche gavée flotille même une épicerie flotante moteur estey de Palourdey pas trop de monde sandwiches rosé bain sieste retour fin de journée longue nuit en prévision à couple du Pierre Mallet à qui j’ai demandé permission dans la journée […] drôle de surprise trouver mon bateau à l’ancre au milieu du port à 3 h en rentrant ivre de sommeil. nager ramener et partir cm Aiguillon un libre et plouf à l’eau avec ma gaffe dans une main et l’aussière dans l’autre et le bateau tout seul remontée pénible et trempé (heureux : je n’avais pas séché !) tout laisse en bazar et sac de couchage coma