40h à bord, la Leyre, Gahignon, Afrique et… #NNDD !

Au mouillage à Afrique

Au mouillage à Afrique

22:00 vendredi soir, à la nuit, décharger le T4 et tout porter au bateau échoué : couchages, paniers de victuailles, vêtements de mer, trousse à outils, kitesurf… Retourner à terre se faire une pizza chez Joël. Retourner au bateau, s’installer pour la nuit. Attendre que la marée finisse son œuvre archimèdienne pour mener le bateau dans la nuit noire jusqu’à une bouée dans le chenal et ainsi être parés pour décarrer à la première heure. Passer la nuit là, assez confortablement sauf vers la fin, vers les 5 ou 6h du mat, quand les premiers pécheurs rejoignent leurs site, produisant les premières vagues artificielles de la journée… Mais dans l’ensemble une bonne nuit et au matin, le WE peut commencer. Petit déj dans le cockpit. Ah, oui, nous : Manou, son cadet Henri et zebigbos du bord.

Continue reading

Nuitée à Saous et, #NNDD !

Le premier WE avec une prévision météo estivale. À ne pas rater. Samedi la marée commence par une déception : j’ai mal évalué la marée et le bateau ne flotte plus à mon arrivée à 13:20. Je devrai attendre 19:30 voire 20:00 pour partir. Même pas assez de vent pour aller kiter à l’océan… Alors contre mauvaise fortune bon cœur.
Bricolage : reconstruire le râtelier. 2h quand même ! #talent #deuxmainsgauchesDeux heures de bricolage pour commencer, reconstruire le rack sur lequel reposent les longs objets : la perche, le tangon, le taud roulé, l’aviron, la gaffe…
Puis casse croute. Puis bouquinage au soleil. La visite de mon voisin au Saxo vert ; en plus de partager notre zone de mouillage, nous avons queques amis en commun dans l’aristocratie du Snipe en particulier et une passion pour le petit croiseur sur le bassin. Le temps passe vite.
La journée se tire. Plus grand monde sur l’eau. À la VHF, quelques amis — Bonaire, Mouille-Col — coordonnent leur navigation de conserve. Ils sont devant Lavergne… à Péreire… à la Chapelle. Et ça y est, l’Iboga flotte ! Il y a 15 mn que j’avais tout hissé et bordé. Le bateau démarre comme une flèche !

Continue reading

RV au port de Gujan #NNDD

ces petits oiseaux qui volent dans l'air sont les prédateurs naturels des fourmis de la dune du #Pyla. #ornithology #bird #wildlife #predation #tourism #sepanso #kitesurf  #kite  #flyAprès une nuit particulièrement courte et inconfortable mais une très agréable soirée d’anniversaire en terres Illacaises, une chaude journée s’annonçait. En route pour le Ferret. Une pause au marché, encore convivial en cette avant saison pour un dimanche. L’embarquement à la PM, vers 10:30, de l’eau jusqu’au torse. Même pas (trop) froid. Ce sera une session solo, mes équipières ayant décliné pour diverses et individuelles raisons, et l’ami Charles, en visite dans le pays, capitalise de l’autre côté de l’eau sur sa soirée de mariage ;-)
Vent faible de NW à W, marée descendante : je descend par la passe sud jusqu’au Petit Nice. Demi tour pour remonter à contre courant en jouant avec la petite barre déferlante sur bâbord. Mais le vent passe N-NW faiblissant et à force de bords carrés en travers du chenal, je n’arriverai jamais à rallier le banc d’Arguin où j’aimerai bien me poser pour grignoter et… une Sieste. Moteur, tant pis. Seulement Arguin, là, il est tellement blindé de toutes sortes d’embarcations que je ne trouve pas place à mon goût !
De toutes façons le vent s’est reformé, un peu plus ouest maintenant, alors autant naviguer tant que ça souffle : il y a pas mal de route d’ici Gujan.
Le génois renvoyé. Et route au nord, à travers les cahouènes de sable, la bouée 13 verte, puis 14 rouge… toujours contre le courant. Le Teychan, vent de travers devant Arcachon. Le chenal de Gujan, de plus en plus au portant, comme ça jusqu’à la balise K9 qui marque l’entré du chenal menant au port de Gujan. Ce chenal dans 50 cm d’eau — c’est basse mer — au portant. La vague qui nous porte, en touchant de temps à autre, jusqu’à échouer : plus d’eau. Enfin ! Le bateau bien paré pour l’accostage ce soir mais en attendant : la Sieste…
L'aterrissage au fond du port de Gujan pour la soirée #nnddVoilà, 2h plus tard, il y a assez d’eau pour entrer dans le port. Bien sûr, je me trompe de canal et vais visiter au fond de la darse des parqueurs et demi tour pour entrer dans le rouyet au bout duquel siège la cabane de Chantal, notre hôtesse du soir.
Sur le quai, une bande de marins réunis notamment pour célébrer la traversée du Tigre, le nouveau 37 pieds de Bastien (vous vous souvenez ? Firstfilou !) avec quelques #nndd dans l’aventure. Il y en a des anecdotes à raconter !
Nuit à bord, tandis que l’Iboga descend se poser sur la hagne et se laisse remonter. Le temps d’un salut à Chantal et Vincent, déjà au boulot, et c’est la sortie du port au moteur.
Ainsi jusqu’à la K9.
Envoyer la GV, le génois. Il y a un peu de vent. Assez pour mener le bateau à contre courant jusqu’à la sortie du chenal du Passant qui contourne la Matelle par le nord. Mais là, c’est le constat : vent arrière, la poussée vélique est inconsistante ; ce n’est pas qu’il n’y a pas de vent : seulement de vent apparent. je dois lancer le moteur pour ne pas rater la marée descendante au mouillage. Et ainsi, 2 heures de moteur. Beurk. Dans les remous des dizaines de navires à propulsion mécanique divers qui reviennent de la pèche ou partent pour le pique nique…
Vous pouvez voir la très intéressante trace GPS.
Bref, à 12:30 j’ai rallié mon corps mort 3-C07 bien en avance, et je n’ai plus qu’à prendre mon temps. La marée est finie.

À la place du petit tour, 2 tours de l’île sinon, rien

En route du #capferret vers l'autre coté de l'eau.  Le soleil cogne dur. 8nds W/NW. #priorités

L’Iboga était fin prêt pour le petit tour — Cousse, Mapoutchet, Girouasse, Courant, teychan — organisé par l’association des Jouët 680, quand j’ai reçu le SMS d’annulation : prévisions météo mauvaises et sans vent. Pourtant la journée avait bien commencé ; au bateau à 13:00, assez d’eau pour partir et courant porteur et même un peu de vent et un beau soleil bien chaud, pour rejoindre la flotte devant Arcachon. De dépit, je suis allé m’installer pour la dernière heure de montant et la 1e de descendant, tout près des cabanes tchanquées (la carte de cette saga nautique). 3 bateaux au mouillage, seul désagrément, les meutes de jetskis « école » amenés là par leurs guides…

Aux Tchanquées, les #nndd

Bref. C’est là que, casse croûte consommé, installé au soleil avec mon livre, je vois arriver 3 #nndd : La Bulle, Estouki, Pilpouz, en route pour Afrique où ils se sont donné RV. Je les invite au café et voilà les 4 bateaux flottant doucement, leurs skippers respectifs dans l’eau jusqu’à la taille, échangeant des histoires de voileux, bien sûr. Continue reading

Le retour de Filou

Le retour de Filou

Ce samedi, départ tranquille de Bordeaux après avoir fait un gros marché aux Capus, embarqué Alice et dealé chez le ship des bassins à flots une manivelle de winch à 25€ (pour remplacer les précédentes) et une pièce d’inox spéciale ancrage de hâle bas (pour remplacer celle qui a sauté le WE dernier). Ma todolist est checkée. Nous arrivons au bateau vers 13:00 alors que l’eau caresse la coque. Parfait. Sur le canal 73 de la VHF (et sur le canal SMS pour ceux qui n’ont pas d’abonnement VHF illimité) c’est l’effervescence des #nndd : Filou arrive aujourd’hui !

Filou est à 8 nm d’AttArc (traduction : Filou est à 8 miles nautiques de l’entrée des passes du bassin, la bouée d’atterrissage d’Arcachon).

Where is Filou ? Filou is in the kitchen.

Who/what is Filou? Filou, qu’es aquo ?

Continue reading

Un WE #nndd Claouey – Claouey – Ferret

WE #nndd 3-4/09/2011Faut pas laisser croire que la voile, c’est toujours le speed de la marée qui baisse et menace la journée d’un échouage intempestif1. Par exemple, ce samedi, c’est PM à 10 heures environs. Vous vous souvenez que j’ai laissé le bateau assez haut perché sur la plage devant Sylvosa à Claouey, après les Festivoiles. Dans la semaine, il y a eu les grandes marées mais heureusement pas de mauvais temps. Donc la bateau est bien à sa place, flottant dans plus d’1m d’eau. J’ai donc le temps de faire un AR en voiture au Ferret pour y conduire la Volvo, navette auto assurée par François. Le bateau flotte encore à mon retour, c’est pas cool ?

Continue reading


  1. comme par ex. cette fois ci, celle là, celle là aussi… 

Grape de #nndd à Claouey

Je réclame un peu de compassion : je manque de vent.Passé la nuit au port d’Arcachon. Il pleut. Vers 8h du mat, réveillé par les sportifs qui sortent faire régater leurs Open 5.50 et 7.50. Ils font bien : le vent est soutenu. Moi, je replonge dans la banette jusqu’à 10h. P’tit déj à bord. Utile, le grille-pain sur le gaz, pour améliorer la baguette de la veille. Après la vaisselle sur le ponton, départ pour une petite journée sur l’eau : naviguer avec le montant jusqu’à la renverse, puis redescendre au Ferret pour raccrocher le mouillage avant PM+3 c’est à dire dans mon calcul, vers 16:00.

Continue reading