Malprat – Moutchalette – Mapoutchet

La balise K14 à l'entrée du chenal du Teich

La balise K14 à l’entrée du chenal du Teich

Endless Summer
8 novembre, vent de sud 10 nds rafaleux, 30° de température ressentie, la PM+3 arrive vers midi : les conditions idéales pour une belle après midi sur l’eau.

Devant Péreire, nous croisons quelques Jouët 680 en régate dans le Teychan. Le jus et le vent de travers nous propulsent jusqu’à l’embouchure de la Leyre de Biganos. À Malprat, pas la peine d’aller plus loin : les herbes poussent devant l’étrave et la carène caresse le sable ferrugineux de la rivière. Demi tour donc, vers des eaux plus saines. La marée continue de monter encore : pas d’inquiétude, l’échouage ne serait pas fatal. Continue reading

En passant par le courant

Entre les cabanes tchanquées !

Entre les cabanes tchanquées !

Le courant, c’est ce flux de jusant qui nous a porté, aidé par un vent de nordet peut être 8 nds, le temps de quelques larges bords, jusqu’à l’embouchure du chenal du… courant.

Le chenal du Courant : lire la brève description que j’en faisais il y a 10 ans

À bord : cousin Jean-Yves et Laurent, que j’ai cueillis après le repas, à Claouey, pour un embarquement à 14:00. Pile le bateau flottait. En plus, un petit vent de NE, juste assez pour évoluer correctement. Oubliée la petite pluie de ce matin : on a presque grand soleil, entre les nuages. La météo s’est plantée. Continue reading

Sous le signe de l’Afrique

Iboga mouillé à Afrique 26 septembre 2015

Iboga mouillé à Afrique 26 septembre 2015

Ce samedi, près d’un mois depuis la dernière sortie de l’Iboga. La régate des startups dans laquelle j’ai skippé un Grand Surprise, à la Rochelle1, est déjà loin. Je piaffe.

Cédric a eu la bonne idée de provoquer une sortie.

Nous appareillons à 13:30. À bord : Cédric, donc, accompagné de Hadjé (première sortie à la voile ; lourde responsabilité !), Manou et moi. Et un panier pique-nique vite attaqué avec la bouteille de blanc « tant qu’il est frais ». Cédric connait les usages : il navigue habituellement sur le Djinn 7 familial mouillé devant la propriété à Piraillan.
Continue reading


  1. La #FrenchStartupCup, où nous étions engagé, avec mon associé James, pour Linguali, Benjamin et Marc, pour leur startup Transmitio, Betty, son mari Emmanuel, et François pour leurs entreprises respectives, mais surtout pour le plaisir 

Escale au port de Meyran

Nous sommes invités ce vendredi soir à une cousinade chez Manue et Roland à Meyran.

Le Port de Meyran - extrait du site eNavigation

Carte marine du Port de Meyran et son approche – extrait du site eNavigation

Meyran est un quartier de la commune de Gujan-Mestras, entre Gujan et la Hume, qui dispose d’un port assez important, l’un des 7 ports de la commune, doté de 3 bassins. On y trouve le chantier naval Debord, ainsi qu’une quarantaine d’installations ostréicoles. L’un des 3 bassins a d’ailleurs été modernisé en 2010 pour répondre aux standards de l’ostréiculture moderne.

Un peu d’histoire :

Etabli en bordure de l’Estey de Meyran, il ne fut pendant des années qu’un port d’échouage. Voué à la pêche et à l’ostréiculture, le port de Meyran servit de terminal, de 1919 à 1935, à la ligne de chemin de fer Decauville, par laquelle étaient acheminés les poteaux de mines provenant de la forêt girondine et landaise. Les poteaux étaient alors chargés sur des barges tirées par deux remorqueurs assurant une rotation jusqu’aux cargos devant Arcachon, en partance pour l’Angleterre.
Les travaux de creusement et d’agrandissement, dès 1959, permirent de réaliser 4 terre-pleins, occupés ensuite par des établissements ostréicoles.
(source : Les huîtres Arcachon-Cap Ferret)

Puisqu’il y a un port, donc, plutôt que de faire le tour en voiture, j’envisage de faire la traversée à la voile. Ou au moins en bateau ! Continue reading