Départ des 18 heures d’Arcachon sous spi années 70-80 (vue aérienne)

Où, Grâce au témoignage de Xavier Hessel, l’on rétablit une vérité importante : non, les 18 heures d’Arcachon ne partent pas toujours au près. La preuve sur la carte postale :

Départ des 18 heures d'Arcachon sous spi années 70-80 (vue aérienne)
Départ des 18 heures d’Arcachon sous spi années 70-80 (vue aérienne)

J’ai participé à plusieurs 24 puis 18 heures d’Arcachon sur différents bateaux. Les premières 24H (inaugurales) c’était sur un Corsaire. Pas vraiment terrible pour ce genre de course. Honneur aux anciens et précurseurs ! Mon plus jeune frère était sur un autre corsaire et nous nous sommes retrouvés bord à bord pour le sprint final ! Je ne sais plus lequel a pris une demi-coque d’avance sur l’autre …

Continue reading

La croisière de Balao

Jean-Jacques cherchait un nouveau Jouët 680.

Curieux comme je suis, des histoires et portraits de notre petit croiseur, j’ai cherché à en savoir plus sur son précédent Jouët. Balao avait été vendu à Port-Bail (Cotentin), après une croisière à Marseille via la Garonne… m’explique Jean-Jacques. Un témoignage qui montre la voie à ceux qui trouvent que le Bassin est un peu petit, finalement.

Continue reading

Portrait de « Cocace Slolo » : un Jouët 680 à Andernos

Ca a commencé comme un commentaire sympa sur la page de recensement des Jouët 680 : « Bonjour. Je suis l’heureux propriétaire depuis 10 ans de Cocace Solo : Jouët 680 de 1981. Son port d’attache se situe à Andernos, près de la jetée et, comme beaucoup je suis amoureux fou du Bassin. » (… suivent des compliments)

Le Jouët 680 Cocace Solo au mouillage devant Arccahon. Une des plus belles photos de 680 que j’ai eu la chance de voir. Chargée de sens, pour René Charraud : « elles témoignent un peu de mes « amours » avec Cocace ».

J’ai évidemment derechef ajouté Cocace Solo au recensement et sollicité quelques anecdotes, signes particuliers, images… Alors…

Signes particuliers : « Cocace n’a pas de signe particulier sinon une bande que j’ai voulue verte au lieu de bleue avec un petit hippocampe sur chaque bord (contrairement aux dauphins, les hippo sont de retour cette année dans le bassin). » Continue reading

Moteur auxiliaire, la puissance idéale

C’est un accessoire de luxe – au prix que se vendent les moteurs – mais un accessoire indispensable pour la plupart d’entre nous, plaisanciers, le moteur.

Depuis que je possède le bateau, 3 périodes :

  • 2 saisons avec l’Evinrude 9.9 fourni avec le bateau
  • 3 saisons sans moteur
  • depuis 2000, avec le Mariner 8 acheté d’occasion

Je passe rapidement – il y en plein les livres de bords – sur les déboires des périodes avec moteur et les bonheurs des navigations sans moteur, sur l’intérêt d’un moteur et les galères sans moteur. De toutes façons, vu l’état général des engins en question, la garantie d’efficacité en principe offerte par leur détention devient souvent incertitude et dépit assortis d’une luxation de l’épaule (et non pas luxure ; droite l’épaule pour moi).

Imaginons qu’ils aient fonctionné correctement.

Continue reading