La (fin de la) villa Algérienne

La villa algérienne à l’Herbe, a été pendant plus de 100 ans un point de repère sur la côte, mais aussi une destination et surtout une maison de famille. Bâtie par Léon Lesca, testerin d’origine, architecte du port d’Alger où il aurait fait fortune, et lotisseur du Cap Ferret, elle a été finalement détruite en 1966.
Ce document audiovisuel, mis à disposition par l’INA, donne la parole à Jeanne Barraud, ancienne employée de maison, qui se remémore la vie quotidienne dans cette villa et déplore sa démolition.

Continue reading

Une belle histoire gujanaise et réflexions sur l’identité culturelle du pays de Buch

AG 2009 des Jouët 680 à la cabaneDans sont « Atelier de Ted et Eux », Thierry évoque pour nous (pour lui !) le « fantôme juvénile » qu’il a aperçu traversant le regard de son père racontant un souvenir d’enfance.

Je vous laisse le découvrir ; c’est intime, émouvant, bien écrit. Une tranche d’intimité familiale dans ce pays que j’aime aussi.

Un aspect de son histoire me faisait réagir :

Non, rien à raconter au coin du feu : ici, on n’a péché que la sardine avant de se reconvertir dans l’huitre. Pas de morue qui vous entraine à Terre-Neuve, rien pour vous faire chanter les soirs à Valparaiso, le jusant devant Saint-Domingue et les rafales du Cap Horn… Non, rien, même en cherchant bien. Que des histoires minables de barque volée, de patron pêcheur fin saoul au point de chavirer avec sa pinasse, de flottille engluée dans la vase… Ici, on construisait des bateaux, en pin, en chêne et en acacia. On ne naviguait pas au loin avec.

Continue reading

Yana Koman, un Jouët 680 à Port-gentil

Yana Koman un Jouët 680 à Port-Gentil

Je résume : Yana Koman est le Jouët 680 de Loïs, port d’attache : Port-Gentil, au Gabon. Navigation à proximité, oui, mais exceptionnelles : parcours mi-rivières, mi océan, sur l’équateur, mouillages déserts en lisière de forêt vierge, plate formes pétrolières offshore, pirogues et… rencontre avec les baleines à bosse ! A proximité. Oui, mais bien plus qu’exotiques… Continue reading

Erosion, confusion et conservation

LECTURE pour ceux qui voudraient que la nature reste dans son état actuel, supposé naturel.

En 1895, Ch. Duffart communique son rapport « Géographie rétrospective du Bassin, projets et essais d’amélioration des passes ». Alarmé par l’érosion des plages d’Arcachon « laissant sans défense les propriétés riveraines », l’on comprend sa motivation. Par chance, en 2006, la Société Historique et Archéologique d’Arcachon et du Pays de Buch publie le texte intégral de cette communication sur son site (merci Aimé).

Continue reading