Demande en ligne d’AOT corps morts sur Lège-Cap-Ferret

le site de demande en ligne d'AOT corps morts sur Lège-Cap-Ferret
L’écran de confirmation après le paiment en ligne

Vous avez un bateau au mouillage le long de la presqu’île de Lège-Cap-Ferret, alors vous serez concerné par le tout nouveau téléservice du Pôle Maritime, à l’adresse http://www.corpsmorts-lege-capferret.fr

Munissez-vous de vos papiers, bateau et moteur, parce que le questionnaire est charnu…

Sous son design de jeu en flash (pas du tout en flash), c’est une très sérieuse application de gestion de votre compte auprès du pôle maritime de la commune de Lège-Cap-Ferret — changement d’adresse, de bateau etc. — qui vous permet en outre de renouveler votre autorisation de mouillage et même de payer en ligne ! De l’Inédit.

Continue reading

Peau de chagrin

Cliché Api-Photo
Vue aérienne du Canon, Piraillan et Piquey, cliché Api-Photo
Remarquer que la zone de corps morts occupe plus de la moitié du chenal.

A l’occasion des dernières manifestations d’inquiétude des plaisanciers et des professionnels du nautisme à l’encontre des initiatives écolo-préfectorales, j’étais confusément interpellé par une question récurrente : mais si « ça » passe, que va-t-il nous rester comme plan d’eau pour naviguer ?

L’un de mes problèmes avec les réglementations en vigueur, c’est l’interdiction de naviguer dans les zones de corps morts. Je m’en étais déjà inquiété dans cet article sur les corps morts municipaux et celui sur l’arrêté préfectoral en projet.

Or précisément, le projet d’arrêté préfectoral (version provisoire au 14 février 2008) est à cet égard une belle compilation de zones interdites. Continue reading

Rendez-vous à Bertic

En cette belle après-midi ensoleillée sans une ride sur l’eau, la PM est à 15 h 30 pour un petit coëf de 69. Un petit tour inhabituel vers le Jane de Boy – au nord – permettra au moteur de tourner un peu. A bord : Julie et Alice, 9 et 5 ans. Sur le plage avant, ça s’asperge à grands coups de seau, ça rie et ça réclame : c’est quand qu’on se baigne ? Justement la plage de Bertic est submergée par 1,20 m d’eau tiède ; on jette l’ancre et on barbotte (un coup d’oeil aux cracoys sous la carène me fait frémir). Puis on est rejoint par Muriel, Cathy et Eric, à pieds. Après, c’est Thierry et Christine qui reviennent de leur pique-nique à Arès sur leur 590. Enfin Virginie et François sur le KL 17 viennent blaguer au bord à bord. C’est tranquille. Seulement, de retour au mouillage, je rencontre mon plus proche voisin qui trouve qu’on est vraiment trop proche… on discute… et avec l’aide de son 150 cv, on finit par déplacer mes corps morts de quelques mètres. Je n’ai plus qu’à les enterrer de nouveau. Qui je vais emmerder maintenant ? Allez, la journée était quand-même bonne.