Peau de chagrin

Cliché Api-Photo
Vue aérienne du Canon, Piraillan et Piquey, cliché Api-Photo
Remarquer que la zone de corps morts occupe plus de la moitié du chenal.

A l’occasion des dernières manifestations d’inquiétude des plaisanciers et des professionnels du nautisme à l’encontre des initiatives écolo-préfectorales, j’étais confusément interpellé par une question récurrente : mais si « ça » passe, que va-t-il nous rester comme plan d’eau pour naviguer ?

L’un de mes problèmes avec les réglementations en vigueur, c’est l’interdiction de naviguer dans les zones de corps morts. Je m’en étais déjà inquiété dans cet article sur les corps morts municipaux et celui sur l’arrêté préfectoral en projet.

Or précisément, le projet d’arrêté préfectoral (version provisoire au 14 février 2008) est à cet égard une belle compilation de zones interdites. Continue reading