Arguin, Ferret, Afrique 12h sur l’eau

Lever avec le soleil. Courageux, Manou, Lauren et Léo, mais ça vaut la peine
Embarquement au descendant à 07:00
Croissants frais, pain et confiture avec thé et café, sur la descente, pas violente, le bateau divague en suivant le courant

Lauren et Leo au breakfast

Lauren et Leo au breakfast

À partir de Lavergne, le vent est là, nordet 3 à 4, sympa, le bateau file
Jusqu’à la bouée 5 (ou 7) verte dans les passes
Ancre le long d’Arguin côté passes
Une trentaine de bateaux ont passé la nuit dans la conche
Premier bain, puis rattrapage sommeil sur la plage. Il est 11:00 Continue reading

Claire et Laurent sont sur un bateau

Passer entre les cabanes

Passer entre les cabanes

Ce dimanche, à 2 jours de l’été officiel, marée haute de fin de journée. Une bonne occasion pour embarquer Claire et Laurent, qui réclament leur tour sur le mythique Iboga mais n’avaient pas honoré la précédente proposition. Il faut dire : un matin à 09:30 ;) En tout cas aujourd’hui, même s’il ne fait pas un temps super estival, nous embarquons au montant peu après le marché. Petit vent bien nord. Cap vers Claouey. Continue reading

Aïe l’hélice !

Pas de GPS à bord pour cette rapide navigation qui a mené l’Iboga de son corps mort au mouillage forain à Claouey.

C’était une chaude fin d’après midi, la marée montait depuis près de 3 heures, Le bateau juste flottant était prêt à partir, quand ont embarqué Nathalie (1e sortie à bord de l’Iboga), Célina (la même Célina que celle de cette sortie de 2011) et Hervé (le même Hervé que celui de la sortie du 25 juillet dernier).

Le but de la sortie, c’est de monter le bateau à Claouey pour pouvoir en disposer demain dimanche matin.

En à peine plus d’une heure, dans un vent NW soutenu, la destination est atteinte. Continue reading

Nuitée à Saous et, #NNDD !

Le premier WE avec une prévision météo estivale. À ne pas rater. Samedi la marée commence par une déception : j’ai mal évalué la marée et le bateau ne flotte plus à mon arrivée à 13:20. Je devrai attendre 19:30 voire 20:00 pour partir. Même pas assez de vent pour aller kiter à l’océan… Alors contre mauvaise fortune bon cœur.
Bricolage : reconstruire le râtelier. 2h quand même ! #talent #deuxmainsgauchesDeux heures de bricolage pour commencer, reconstruire le rack sur lequel reposent les longs objets : la perche, le tangon, le taud roulé, l’aviron, la gaffe…
Puis casse croute. Puis bouquinage au soleil. La visite de mon voisin au Saxo vert ; en plus de partager notre zone de mouillage, nous avons queques amis en commun dans l’aristocratie du Snipe en particulier et une passion pour le petit croiseur sur le bassin. Le temps passe vite.
La journée se tire. Plus grand monde sur l’eau. À la VHF, quelques amis — Bonaire, Mouille-Col — coordonnent leur navigation de conserve. Ils sont devant Lavergne… à Péreire… à la Chapelle. Et ça y est, l’Iboga flotte ! Il y a 15 mn que j’avais tout hissé et bordé. Le bateau démarre comme une flèche !

Continue reading

Adishatz Michel

Samedi 21 janvier dernier, c’était l’adishats à Michel Lescaret, notre ami oh combien ferret-capien, grand festayre d’entre les festayres, champion du petit monde de buch du Paquito de fin de soirée, et génial promoteur de la renaissance des canots mixtes, avec son Zaza 1915, moulé sur la Juanita II, puis son Chiu’le Bent sur lequel il sortait pour ainsi dire tous les jours devant le Mimbeau, chevauchant les cahouènes des passes, contournant, dans les 2 sens, sans se lasser, l’île… Cet été, ni les suivants, je ne verrai pas passer Michel menant son canot au chenal le matin… Même si nous n’étions pas très familiers, il me manque.

Continue reading

Le retour de Filou

Le retour de Filou

Ce samedi, départ tranquille de Bordeaux après avoir fait un gros marché aux Capus, embarqué Alice et dealé chez le ship des bassins à flots une manivelle de winch à 25€ (pour remplacer les précédentes) et une pièce d’inox spéciale ancrage de hâle bas (pour remplacer celle qui a sauté le WE dernier). Ma todolist est checkée. Nous arrivons au bateau vers 13:00 alors que l’eau caresse la coque. Parfait. Sur le canal 73 de la VHF (et sur le canal SMS pour ceux qui n’ont pas d’abonnement VHF illimité) c’est l’effervescence des #nndd : Filou arrive aujourd’hui !

Filou est à 8 nm d’AttArc (traduction : Filou est à 8 miles nautiques de l’entrée des passes du bassin, la bouée d’atterrissage d’Arcachon).

Where is Filou ? Filou is in the kitchen.

Who/what is Filou? Filou, qu’es aquo ?

Continue reading

#secretbeach to Festivoiles au petit matin

Scène taussataise
Scène taussataise mise en ligne par Altaide

C’était dimanche matin. 07:00. Pas même le temps d’un café. Rosée glacée sur l’herbe. Sac étanche déjà prêt. Sauter sur le kayak et pagayer vivement vers le bateau, loin, au NW là où nous l’avons piteusement échoué la veille à la nuit.

Là, la marée baisse déjà depuis une heure. Je suis hyper motivé à ne pas me laisser avoir. Course contre la montre dans petit matin automnal d’août. Le moteur démarre et, ouf, refroidit aussi. L’incident d’hier n’était qu’un bref colmatage de la prise d’eau…

Grand arrondi, suivant les recommandations de notre hôte ; contourner le banc de sable sournois puis piquer vers le petit escalier blanc de #secretbeach. Dérive mi-haute, pour me servir de jauge. Touche. Stop. Ancre courte. Je me donne max 20 mn pour ne pas speeder mon équipage.

Une cinquantaine de mètre du perré. Revenir chercher l’équipage — Jacques et Célina ; Charles fera la route en voiture. Prendre son temps, un café, speed (quand même). Les herbes poussent autour de l’Iboga. Speed. Continue reading

680 connexion 2011 et RV de nuit à #secretbeach

Pour la 680, on s’en est vu. L’Iboga a passé la ligne à 17:58 ; 2 mn avant la fermeture !

Vous verrez la trace de notre bataille le long des corps morts.

680 connexion : tricoter jusqu'à la 15

La Bulle a un peu taquiné le peloton de tête, les premiers temps, jusqu’à Eyrac ou Thiers, non ?

Pour nous, il n’y a plus eu de régate 680 à partir de la Chapelle, quand Petit Pacha et Galip se sont embrouillés, derrière nous. C’étaient les seuls qui nous menaçaient. Par la suite, nous avons régaté contre les First 211 et 21.7, un Bjet et un Microsail. Les First et le Bjet sont arrivés 5 mn devant nous, ce qui est pas mal je trouve étant donnée leur meilleure remontée au vent. Le Microsail, nous ne l’avons pas laissé passer au travers dans Mapouchet, régate oblige.

Ce qui a fait la différence ? Pour ce qui s’est passé sur les autres 680, je ne sais pas. À bord de l’Iboga : Continue reading