Duel entre bancs et esteys

Le Jouët 680 Galip rattrapé par Jefficau
Le Jouët 680 Galip rattrapé par Jefficau

La régate prévue le 22 mars – samedi de pâques, comme chaque année – avait été déplacé pour cause d’alerte météo à ce samedi 29 mars.

Mauvais pour la fréquentation générale : à peine 25 engagés contre une cinquantaine l’an dernier.

Très bon pour la météo puisque cette journée était un clin d’oeil chaud et ensoleillé inespéré dans un printemps encore frais et humide.

Il y a eu 2 Jouëts 680 engagés. Mais 4 propriétaires de Jouët sur la ligne. Comment ? Facile : faites comme Jef, proposez une place à bord aux velléitaires qui ne se sont encore pas occupé de leur propre navire… Encore merci à Jef pour m’avoir embarqué sur son Jefficau, avec Laurent, de Bonnaire.

Il y avait donc Galip et Jefficau. Plus d’autres bateaux divers…

Une fois n’est pas coutume, le commissariat de course a donné le départ à l’heure pétante. Une procédure 8 – 4 – 1 – Pan!

Contrairement à l’édition 2007 (voir ci-après) nous avons profité d’un vent soutenu, est tournant sud, avec des rafales déviant de 20°, ce qui imposait un réglage de tous les instants mais procurait de spectaculaires visions de voiliers partant « au tas » (départ au lof). Le spi fut envoyé dès le départ mais pas longtemps. La course était pliée en 3 heures 1/2 env. Galip était corné sur la ligne par le comité de course 33 secondes avant Jefficau. Pourtant, ce dernier avait dominé la régate pendant la plupart du parcours, ne cédant à Galip que sur le bord de près entre la pointe du Tès et la marque de parcours au fond du Teychan…

Après avoir ramené Jefficau à son corps mort, nous sommes allé déguster quelques douzaines d’huîtres fameuses, accompagnées de crépinettes grillées et de vin blanc tiède.

Album photo en ligne
Il y a quelques images sur mon album photo en ligne

Il y a eu aussi en fin de journée une courte session à la cabane de l’association des Jouët 680 au port du canal à Gujan-Mestras où Laurent est allé réceptionner un frigo et une cafetière, et déplacer quelques madriers pour faire de la place aux peintres…

A propos de ces albums photo en ligne : si vous ouvrez un compte (gratuit) sur Flickr (je pense que vous pouvez entrer avec un compte Yahoo si vous en avez déjà un) alors en plus, vous pouvez laisser des commentaires, des mots clés et… vos propres photos. Fin de la promo ; c’est gratuit, parce que j’aime bien ce service.

Pour ceux qui avaient raté ce morceau de littérature : mon compte rendu de la régate Entre bancs et esteys 2007, courue cette année là sur Iboga.