Kite au Toulinguet, et autres activités nautiques

Mouillage de rêve pour l'Iboga
La conche des 44, au sud du Mimbeau, mouillage de rêve pour qui passe la nuit dans une confortable et amicale villa attenante, car autrement gare aux vagues venues du chenal voisin qui rendent ce mouillage impropre au repos ; sauf à marée basse.

Samedi matin, Capus (marché des Capucins, à Bordeaux ; je ne le répèterai pas) pour l’avitaillement, route vers la presqu’île en passant régler une dette au chantier naval qui a mis l’Iboga à l’eau, puis accastillage à la Coopé : 11m d’écoute de GV, 20 m de drisse de génois, 6 m de chaine de 12mm et 2 manilles galva pour le corps mort, puis fin de la route jusqu’à l’escoure du phare. Ouf. Embarquement de tout un tas de trucs lourds avec l’aide de l’annexe mais l’eau était si bonne que je m’y suis baigné (à la claire fontaine, tout ça…). Rien ne presse, il n’y a pas de vent. Je déplace le bateau vers un corps mort dans le chenal (trace rouge) et je fais du matelottage : quelques surliures, replacement des bouts à remplacer…

L’idée c’est d’aller rejoindre la flottille de « la belle plaisance 2009 » que je vois déjà arriver d’Arcachon, portée par le courant. Continue reading

La croisière de Balao : Corse-Baléares-Marseille

Nous avions laissé Balao et son équipage, en 1991, à Ajaccio

« Après avoir visité une partie de l’île, nous repartons vers Propriano où, là aussi, nous aurons une place au port. Mais 2 jours après, nous mouillerons dans de petites criques pour échapper aux premiers scooters des mers.

Et si nous allions voir nos amis aux Baléares ?

Nous sommes début juillet. La météo est clémente ? C’est OK : nous continuons notre « pèlerinage ».

Continue reading