Tout le mode dort encore au petit jour ce dimanche, dans la case de Claouey…

Tout le mode dort encore au petit jour ce dimanche, dans la case de Claouey. Le RV est assez tôt — j’ai dit 08:00 à Petit Piquey à Alice — pour être sûr d’attraper le bateau au descendant. Et Camil, que je n’espérai plus (qu’est-ce qu’on a donc mangé hier midi pour passer toute la soirée à se tordre le bide ?) pointe son nez, bien remis et toujours volontaire.
Au Ferret. Bien assez d’eau pour partir tranquille. Mes calculs de hauteur d’eau sont bons cette année. À moins que la plage ne se soit décaissée depuis 1 an et que j’aie davantage de profondeur au corps mort ?
Par contre, le vent…
Alors plutôt que se précipiter, on prend un mouillage dans le chenal juste à la sortie, le temps d’un bon petit déjeuner au fond de la cabine.
Mais bon, on ne pas passer la marée au mouillage : toutes voiles hautes, on aligne le bateau travers au chenal, direction le Moulleau. Tenter d’établir les voiles tant bien que mal au portant et le bateau traverse tranquillement en se laissant dépaler par le courant.
Discussion scientifique sur je ne sais plus quoi. Continue reading

Ferret – Pilat – Arguin – Dune – 6 bft – Ferret – avarie

Ce WE des 2 et 3 juin, Une grosse envie de plein air après ce mois de mai laborieux. La navigation c’est pour dimanche. Mais avec une basse mer matinale, les horaires seront compliqués si on veux profiter d’une belle marée. La solution c’est d’aller dormir au bateau pour être sûr de flotter au moment voulu.
Ainsi est fait. Nous voilà 4 installés pour la nuit, venus au bateau à pieds secs vers minuit : Emmanuelle, Hubert, Henri et moi. Puisque le bateau flottera bientôt, nous attendons une petite demi heure puis d’un trait de moteur dans la nuit assez noire, nuageuse, rejoindre le chenal, prendre une bouée pour la nuit en pleine eau.
Le début de nuit d’un calme exceptionnel. Vers 4h du mat, les premières vagues et la nuit est plus secouée. Mais voilà le jour. Le petit déjeuner dans le cockpit en faisant déjà route travers au courant, vers la côte pylataise, sous un petit vent NE.

Continue reading

Solo Ferret-Pyla-Arguin-Ferret

Iboga mouillé au Pyla
Iboga mouillé au Pyla

Lendemain de 1,5 jour de bringue et voile traditionnelle, besoin de silence, de repos, de solo.

La marée ne me laisse pas le choix de l’horaire : je dois décarer à 10 heures pétantes. Même pas le temps d’aller chercher du pain. C’est coëf de 101, autant dire qu’il y a un sacré jus et avec ce vent très moyen, il est hors de question de choisir son trajet.

Ce sera donc Arguin.

Alors que le bateau déboule vers le sud, il me prend l’idée d’aller chercher mon pain au Pyla. Et pourquoi pas ? Alors je fais demi-tour et bataille un peu contre le courant pour remonter assez pour passer entre les bancs de sable qui encombrent le grand chenal entre le Cap Ferret et la côte Moulleau-Pyla. Continue reading

Vélo, pinasse, à pieds… Iboga multimodal

Amené par une cousinade à Claouey jeudi après-midi, je m’étais organisé pour rassembler quelques activités sur le bassin le vendredi et engager ainsi le week-end directement. De l’autre côté de l’eau, les activités. Ca c’est plus ou moins passé ainsi.

Ferret - Moulleau vélo à bord - côte du Pyla et la dune
Ferret – Moulleau vélo à bord – côte du Pyla et la dune

Embarquement jeudi en fin de journée. Ciel couvert, vent d’ouest 4 ou 5 bft. J’arrive à fixer mon grand vélo sur le bateau sans trop gêner la bôme. Traversée vent arrière. Ancre un poil au nord des Arbousiers, face au vent toujours fort. Nuit.

Jeudi matin, débarquage du vélo, subtil calcul de comment je dois laisser le bateau pour ne pas être coincé par la marée… Route vers ma première réunion à la chapelle forestière. Dure la montée, mais sublime vue depuis là haut : dune, Arguin, Matoc, passes… Vers 13:00 fin de la réunion et retour au bateau pour déjeuner express.

Tentative de rencontrer mon commenteur héritier de l’histoire de la cabane Longau. Cordiales tentatives plusieurs fois dans la journée, mais ce sera une autre fois. Continue reading

Autour des bancs de Bernet : session Iboga solo

Session Iboga Solo 25 avril 2008
Aller sur la carte interactive avec les photos positionnées à l’endroit de la trace où elles ont été prises.

Avec la bonne conscience du travail accomplis, je m’étais autorisé un WE de 3 jours. Deux autre motifs étayaient mon projet : la perspective d’une journée quasi estivale telle que promise par la Météo, et l’impérieuse nécessité de caréner l’Iboga, activité qui demande 3 jours dont au moins un ouvré.

Pour le carénage, ça n’a pas marché, la faute au coefficient de marée trop faible pour permettre au flot de hisser mon bateau sur le ber de carénage. Il ne restait plus que le temps libre et le climat. Que faire ? J’ai apaisé ma conscience en promenant un seau de matériel de nettoyage – détergents, brosses, spays, etc – qui finiront la journée inutilisés, et en consacrant au moins 10 mn à remplacer le chariot de rail d’écoute tribord de foc grâce à la volumineuse caisse à outils qui a, reste du temps, servi de lest. Continue reading

24 heures de bateau

J’avais un peu insisté toute la journée pour décider les filles et Hélène à aller, avec le bateau, profitant de la marée montante, passer la nuit à Andernos, au port ostréicole où une place nous avait été réservée par certains « locals ». La perspective du grand fest-noz celtique programmé cette nuit là n’avait pas émoussé ma détermination. C’est ainsi que nous sommes parti cette fin de journée de samedi, avec nos sacs de couchage et la glacière du pique nique de dimanche, pour au maximum 2 heures de nave avec courant porteur et en train de choisir le restaurant pour le soir.

C’était en comptant avec le vent. (à suivre)
Continue reading

Les plages du Mouleau et le Pyla

J’aime bien le côté Mouleau-Pyla ; pour naviguer bien sûr (superbe banc de Bernet, à éviter pour les quillards ou en destination baignade dans les eaux claires de la lagune) mais aussi pour festoyer (l’Oubli, l’Italien, la Cabanne, l’Ermitage…). Chaque année, il y a un rassemblement de pinasses à voile avec grand banquet des équipages sur l’avenue piétonne, avant la régate.
—–