Festivoiles de Claouey et GeeksOnTheBeach*

Festivoiles 2009 samedi matinVendredi 21 août, cousin Jean-Yves m’accompagne dans le convoyage de l’Iboga au départ de son mouillage permanent et à destination de Claouey. C’est le WE des Festivoiles et pour cette 11e édition, j’ai été invité à de participer à la régate de pinasses et je me fais d’avance un plaisir de me joindre aux soirées.

Très fort coefficient de marée — 110 — donc très fort courant qui nous catapulte en une heure à peine, aidés par un petit 3 bft irrégulier de secteur NW. Près des terres des Jacquets et de la dune du Four, le vent est encore plus variable en direction et oblige à négocier prudemment les trajectoires entre les bateaux au mouillage.

Arrivés à Claouey, rencontre avec la flotte de pinasses, plus le bac Tante Sophie et quelques autres gréements traditionnels, qui font la ronde entre le Sangla et la House, tout en haut du Bassin. Privilège de pouvoir naviguer sans contrainte de fonds sur ce plan d’eau exceptionnel à la pleine mer de maline. Et la lumière de fin de journée…

Cliquez pour visualiser le parcours sur la Google Carte interactive zoomable Continue reading

Renflouement au programme

Comme annoncé, le programme de la journée renflouement. Tout le monde est le bienvenu. Je ne sais pas s’il y aura besoin de coup de mains, mais rien que le plaisir de s’y retrouver se justifie en soi.

D’abord, où est le bateau :


cliquez si vous voulez agrandir le plan

Les fondamentaux : basse mer à 11:42, PM à 17:53, coef. 97 ; Prévisions météo : temps perturbé dans un régime de nord-ouest avec menace de grand frais pour la journée de samedi ; pluies. Pas géniale la météo mais au moins la pleine mer devrait elle être pleine…

L’objectif : le bateau doit être dispo pour être flottant à pleine mer (voire plus tôt si possible)

Essai de programme :

09:30 Arès – Leclerc : emplettes pour un verre de l’amitié avec tous les sympathisants qui auront effectivement pu venir

10:00 Lège : récupérer le moteur

10:30 Andernos port ostréicole : prise en charge du Maniscopic, acheminement sur le site du bateau

Continue reading

Gymkhana à Arès

Après 12 heures à Bordeaux, j’ai bien besoin de prendre le « large ». A marée haute, coëf. 105, en cette fin de journée, sous un ciel menaçant d’orage, le vent vient de se lever. Je conduis l’Iboga vers Arès. Là, la dérive racle souvent ; difficile de sortir des chenaux, aussi biscornus soient-ils. Mais le balisage a été renouvelé : à partir d’Arès, c’est vert à bâbord, rouge à tribord et puis toujours ces balises indicatrices aux angles des principaux chenaux. plus quelques pignots encore debout, vestiges des anciens parcs à huîtres, qui délimitent le bord du chenal. Au bout de 2 heures, le vent est retombé ; ça tombe bien, je suis de retour.