Gréements traditionnels, agrément intemporel

La journée commence par une tournée aux Capucins, puis après quelques km, la régate de pinasses à Claouey.

Un bien beau parcours concocté par le comité des courses du club de Claouey, avec un départ donné seulement 1h après l’horaire prévu pour donner le temps aux yoles de se mettre à l’abris. On a un peu de peine à reconnaitre dans ce RV au port les fameuses Festivoiles de Claouey, organisées la première fois par une joyeuse bande de pinasseyres créatifs, constructifs et trentenaires, il y a 19 ans (déjà !), dernière fête traditionnelle créé de toutes pièces pour célébrer la fin de saison avec les derniers estivants et les locaux. Mais ce qu’on reconnait bien, ce sont les pinasses, bacs à voile, monotypes et canots mixtes qui ont traversé le bassin pour le plaisir d’en découdre autours de quelques bouées puis de la buvette.
Continue reading

Festivoiles 2016 et 2 marées sur l’Iboga

Samedi, c’est Festivoiles ! À Claouey, la fête traditionnelle inventée de toutes pièces en 1998 par une bande de pinasseyres réfugiés au Vieux-Logis. Depuis, la fête, organisée par le club nautique de Claouey, est devenue récurrente1. Donc cette année, les Festivoiles se résument — et c’est déjà très bien — à une régate de pinasses à voile, de monotypes et de canots mixes/bacs à voile, à la pleine mer de fin d’après midi, et une buvette. Bref ce samedi, je suis engagé à l’amure de Bleu de Mer.

Continue reading


  1. Un truc bizarre à vérifier : cette édition est numérotée 19e ; or, je me souviens parfaitement que notre première édition était en 1998, la 20e aurait lieu en 2018 et celle de 2016 serait donc la 18e, ou quoi ? 

Festivoiles de Claouey et GeeksOnTheBeach*

Festivoiles 2009 samedi matinVendredi 21 août, cousin Jean-Yves m’accompagne dans le convoyage de l’Iboga au départ de son mouillage permanent et à destination de Claouey. C’est le WE des Festivoiles et pour cette 11e édition, j’ai été invité à de participer à la régate de pinasses et je me fais d’avance un plaisir de me joindre aux soirées.

Très fort coefficient de marée — 110 — donc très fort courant qui nous catapulte en une heure à peine, aidés par un petit 3 bft irrégulier de secteur NW. Près des terres des Jacquets et de la dune du Four, le vent est encore plus variable en direction et oblige à négocier prudemment les trajectoires entre les bateaux au mouillage.

Arrivés à Claouey, rencontre avec la flotte de pinasses, plus le bac Tante Sophie et quelques autres gréements traditionnels, qui font la ronde entre le Sangla et la House, tout en haut du Bassin. Privilège de pouvoir naviguer sans contrainte de fonds sur ce plan d’eau exceptionnel à la pleine mer de maline. Et la lumière de fin de journée…

Cliquez pour visualiser le parcours sur la Google Carte interactive zoomable Continue reading

Retour aux Festivoiles de Claouey

Festivoiles de Claouey - tas de bacs
tas de bacs

Comme je dis : je suis allé 2 fois aux Festivoiles de Claouey : en 1998 et cette année.

L’édition 2008 était menée de main de maître par Benoît Calvet « Agir ou subir » avec le concours d’infatigables animateurs, de dévoués bénévoles et de formidables participants : marins des flottes traditionnelles venus des 4 coins du Bassin, Claoueyens de souche ou d’adoption mais en tout cas de tous âges, autres Ferret-Capiens, et même sûrement quelques estivants retardataires. Continue reading

Dimanche 2 septembre 2001 : Bernet

Julie, Alice, Marie, Marcelo, Patrick. Spi entre Claouey et Grand-Piquey. Basse mer et début du montant au banc de Bernet, pique-nique, café, baignade, sieste. Teychan , Mapoutchet, traversé de la matte jusqu’à Hautebelle (plus rapide que de remonter le chenal de l’île à contre courant en tirant de nombreux bords ; mais nécessite une marée assez haute). arrivée en pleine régate de pinasses des Festivoiles de Claouey. Arrivée à la plage. Montage du nouveau safran.

Continue reading