La rentrée

J'te montre Premier jour de voile sur l’Iboga après plus de 10 jours sur le First 35.7 Nano en Espagne. Le bassin me manque. Confirmation du RV avec Delphine et Julie, mes équipières du mois de mai. Départ 14:30 après matinée glandouille sans vent, grosse session grattage de la flottaison (tandis que mes invitées découvraient les plaisirs du chemin des écoliers Bordeaux-Ferret en août). Avant de partir : baignade au Ferret et 1er apéro (une journée assez alcoolisée dans l’ensemble, hum…) Route vers Afrique, courant porteur, Delphine à la barre. Afrique, quelle foule… affalage des voiles et progression prudente jusqu’à la côte, de l’eau « au niveau des fesses ». Apéro ! Descente à terre pour une découverte de ce petit coin privilégié. Attention aux crabes Julie ;-) Retour à bord pour la casse croûte. Déjà 18:00, l’heure de reprendre le chemin du mouillage avec du vent ouest-NW comme d’habitude. Pas envie de finir… descente à terre pour profiter du coucher de soleil à l’océan suivi d’une découverte des blockhaus et du sentier des dunes bien mal pavé pour les pieds tendres de l’une de mes équipières… Retour à bord, bateau au sec, pour un dîner de chorizo frit et quelques pâtes dans le carré. Retour des amies sur bordeaux et dépliage du sac de couchage dans l’Iboga pour moi…

Dernière sortie sous avis de grand frais

La route de l’huître, régate arcachonnaise annulée pour de bon. Menace d’avis de grand frais sur le Bassin pour l’après-midi de dimanche.

Déception. Motivation : alors, les équipiers, qu’est-ce qu’on fait ?

Mon message :

Entre les max. 23 nds de windguru et la « menace d’avis de grand frais » (max. 33 nds) de météofrance, je trouve que le CVA abuse de précautions.

Ca vous dit d’aller quand même taquiner les pignots demain. Même heure, même programme (ou presque). Parcours envisagé : Ferret – Arc. (dépôt de la plaque du trophée au CVA s’il y a quelqu’un) – Claouey en vue de la mise au sec du bateau.

Vidéo ci-après

Continue reading

Le vol Dakar-Bruxelles en panne, immobile à 3000 pieds au dessus de la forêt usagère

Coucher de soleil à Arguin ce 26/09/2009

n) puis revenant après avoir passé la dune ; l’arrivée à PM+2 dans un mouillage assez fréquenté ; choix d’ancrer dans 1,2-1,4 m d’eau, avec ancre auxiliaire au large, pour être sûr de repartir libre dimanche ; le type qui fait la révision de sa Guy Couach vintage à côté de l’Iboga, paraît qu’il doit faire tourner pour évacuer l’eau de son carbu – je l’interpelle ou pas ? ; le casse croûte puis la sieste à bord ; la traversée du banc de sable jusqu’à la passe avec sa baignade dans les vagues (pas de micro méduses ce coup ci) et l’exceptionnel plaisir d’une plage déserte ; l’émotion d’un paysage unique et sans limite aux improbables couleurs ; les bulles au coucher du soleil ; la recette du jour – casserole de chorrizos aux quartiers de tomate ; Le Breuil-Renaissance 2006 ; la nuit étoilée * ; le taud de bôme pour prévenir l’humidité – ça marche, mais il ne faut pas de vent ; le petit déj. sous le soleil du matin ; le dernier coup d’oeil sur le banc encore différent ; le retour au Ferret sous la poussée du moteur faute de vent suffisant ; l’arrivée au corps mort, comme prévue à la PM, avec une heure de marge bien occupée, mais je n’aurais pas parié dessus.

Continue reading