Derniers sur l’eau

si vous passez dans le coin…

A photo posted by François-Xavier Bodin (@fxbodin) on

Avec Manou mon équipière titulaire.
Arrivés direct de Bx avec léger casse croute.
C’est la PM. Embarquement avec l’annexe.
Petit coef de 39. Petit vent force 2 fraichissant 3 au sud, secteur E-NE.
Traversée vers le Pyla, puis descente le long du banc. Tout ça au portant courant porteur. On se traine un peu, et puis la voile cache le soleil juste un peu trop parce qu’il ne fait pas chaud à l’ombre.
Mouillage au Petit-Nice.

Le casse croûte (il est déjà 14:00). La sieste, le café / lecture, c’est selon. Et puis la sieste. Couchés sur les bancs du cockpit en plein soleil.
Pas la peine de se speeder : la BM est à 17:30 donc on ne compte pas pouvoir revenir avant… 20h peut être.
Mais le vent est là et il y a décidément un peu trop de monde sur la plage (c’est qu’on est exigeant, oui) Donc on hisse les voiles, lève l’ancre, et cap sud, vers les Landes, voir si on connait quelqu’un à Biscarosse.
C’est un portant vigoureux qui nous porte à contre courant, pas jusqu’aux Landes, soyons sérieux, mais jusqu’à la Salie Nord. Quelques kites dans les vagues là. Et volte face.
Ensuite ce sera du près jusqu’au Ferret. Quelques bords donc rallongent la route. Mais toujours pas de speed parce que à part que le jour décline, nous gratifiant d’un superbe sunset, la marée ne sera de toutes façons pas montée assez si on arrive trop vite.
C’est pourtant ce qui arrive : il faudra une bonne demi-heure de patience, après avoir rangé le bateau, avant de pouvoir raccrocher au corps mort. Nuit noire. Ça fait un moment qu’il n’y avait plus que nous sur l’eau !

Quelques images :
Iboga 9 octobre 2016 Derniers sur l'eau

La trace :
trace-9-octobre