Le Bassin FERMÉ du 15 mai au 15 septembre !?

Très peu d’info officielle là dessus – et c’est ça le plus inquiétant – mais une rumeur persistante alimentée par :

La conférence de presse de l’UNAN 33 (Union Nationale des Associations de Navigateurs), relayée par Sud-Ouest,

Citation :

Le principal point de rupture porte sur les nouvelles règles concernant la restriction des ancrages. Si des contrôles fréquents sont programmés dans les parcs à huîtres, le chenal du Courbey est purement et simplement interdit, de manière permanente, aux ancrages. Les Affaires maritimes ont proposé trois autres mesures qui restent ouvertes à la discussion. La première concerne le banc d’Arguin où l’interdiction concerne la période du 15 mai au 15 septembre et la seconde l’Île aux oiseaux qui enregistre la même restriction.

La dernière porte sur l’ensemble du Bassin où une interdiction serait prononcée au-delà de 12 heures ainsi que la nuit pour les bateaux non équipés pour les eaux noires (1). « En clair, nous n’avons plus le droit de nous ancrer plus de 12 heures. Et rien ne sert d’aller mouiller cent mètres plus loin : l’interdiction porte sur tout le Bassin », a résumé Mireille Dénéchaud qui a proposé à ses adhérents de choisir entre un refus total et une proposition d’ancrage plus longue (72 heures).

Cette pétition lancée par l’Association des Professionnels du Nautisme en Aquitaine, sous le titre « Qui veut la peau du bassin d’Arcachon ? » (que nous avait signalé notre diligent lecteur Olivier).

Citation de la pétition

Incroyable ! les nouvelles dispositions européennes élaborées sans concertation avec les professionnels du nautisme et les utilisateurs du bassin sont en passe d’être appliquées à partir du 15 mai 2008.

Concernant le Bassin d’Arcachon elles seront :

– Interdiction de mouillage au « Banc d’Arguin »

– Interdiction de mouillage à « l’ile aux oiseaux » et « chenal du Courbey »

– Interdiction de mouillage de plus de 12 heures sur la totalité du bassin (hors zone arguin et ile aux oiseaux) pour les bateaux non équipés de réservoir à eaux noires.

– Limitation péremptoire de la vitesse

A ce titre nous venons d’apprendre qu’un dispositif répressif est mis en place pour contrôler et verbaliser les infractions citées ci-dessus. Ce dispositif s’apparente au dispositif routier nous privant définitivement de ce dernier espace de liberté.

Emprise Natura 2000 sur le Bassin d'Arcachon

Note de fxb : la limitation « péremptoire » de la vitesse ne me semble pas de nature à entraver la plaisance, mais le reste oui.

Pour lire la lettre ouverte intégrale et signer la pétition, c’est sur le site de pneuboat.

J’avais assisté à une présentation du conservatoire du Littoral où la conférencière avait évoqué les différents usages de l’île aux Oiseaux, le domaine privé, le DMP, le zonage, les cabanes tchanquées etc. Et une parole sibylline m’avait interpellée : « on leur a laissé la possibilité d’accéder aux cabanes tchanquées qui sont le principal point de fixation » (de mémoire). Je n’avais pas encore saisi l’entière portée de « on leur a laissé » qui voulait en fait dire : « on a interdit l’accès ailleurs ». Pour elle, c’est chose faite, la messe est dite.

Voilà ce que je sais à ce stade.

Tout ça va bien dans le sens de ce que je disais dans mon article sur les aires marines protégées.

Une réunion d’information qui pourrait bien être une manifestation de protestation, est prévue samedi 1er mars 2008 au CVA (port d’Arcachon). J’ai prévu de m’y rendre. On se verra là bas ?