Acheter un Jouët 680 d’occasion : les points à surveiller

Future (heureuse) propriétaire d’un Jouët 680, Nelly nous interroge :

…je viens vers vous pour connaitre les points faibles à vérifier avant l’achat.

Jouët 680
Ce n’est évidemment pas le futur bateau de Nelly, mais sur celui-ci, raison de plus pour une analyse des points de faiblesse.

Alors, certes, le 680 est un bateau simple et fiable. Il n’y a pas de points faibles notoire. Toutefois, avec l’expérience, si je devais acheter un 680 d’occasion, je m’attarderais quand même sur les points suivants.

La dérive

Construits entre 1978 et 1984, quasiment tous les jouet 680 ont atteint la limite de longévité du système de dérive. Demander si la dérive (et le système de support / pivot) a été déjà remplacée. Dans le cas contraire prévoir de devoir le faire de gré (préventif) ou de force (avarie) à courte échéance. Une intéressante ressource pour comprendre le mécanisme de la dérive, sur le site de l’asso des 680.

Continue reading

Avis de course : 680 Connexion

Pour sa 5e édition, la 680 Connexion se courra samedi 29 août prochain au départ d’Arcachon.

Organisée par le cercle de voile d’Arcachon (CVA), initiée par l’association des propriétaires de Jouët 680, cette régate est dotée par la Voilerie du Bassin d’une superbe demi-coque de Jouët 680 remise en jeu chaque année. Celui qui emportera la course 3 années d’affilée pourra conserver ce trophée.

Continue reading

Ma vision du Jouët 680

Le Jouët 680 était construit par les chantiers Yachting France, de la Teste de Buch, fabriquant aussi des Arcoa, autre « standard » du Bassin en matière de bateau à moteur. Le chantier a définitivement fermé, au milieu des années 80 je crois. A ma connaissance, personne n’a repris l’actif (plans de construction, moules…) concernant le Jouët 680.

Dériveur intégral à dérive légère (75kg, remontée par palan à main sans problème), il est pratique pour acoster, passer un haut fond… C’est un bateau bien pensé pour la navigation, comme j’aime à dire :  » un vrai petit croiseur » (par opposition à un day boat). Bien révisé, je n’hésiterai pas à ralier La Rochelle, la Bretagne… bref à affronter la vraie mer. Il est très bien construit, il inspire confiance, il est assez raide à la toile, se comporte bien dans la houle, très agréable.

Inconvénients :

Continue reading

Le budget du bateau

Rappel : l’Iboga est un DI de 6,80 m hors tout, qui pèse 1,3 tonnes, construit en 1978. Prix d’achat en 95 : 60000 F soit 9150 €. Valeur de revente identique (cf vente récente).

Prix de revient moyen à la sortie : 33,64 €. Démonstration :

Les postes de dépense :

  • assurance (Generali) : 240 € (+ 20 % entre 98 et 2002 !)
  • droits de mouillage au corps mort : 110 € (+ 160 % entre 98 et 2002 ! jusqu’où iront-ILS ?)
  • taxes de navigation : exonéré en regard de l’âge du bateau
  • produits de carénage et d’antifouling, 1 par an : 80 €
  • 1 sortie et remise à l’eau : 230 €
  • gardiennage 3 mois sur parc : 380 € env.
  • divers achats d’entretien et remplacements, prévoir : 300 €
  • hivernage HB : 110 € env.

Total : 1460 € env. (soit 9500 balles en vieille devise n’ayant plus cours)

Economies réalisables (à suivre)
Continue reading