Festivoiles 2016 et 2 marées sur l’Iboga

Samedi, c’est Festivoiles ! À Claouey, la fête traditionnelle inventée de toutes pièces en 1998 par une bande de pinasseyres réfugiés au Vieux-Logis. Depuis, la fête, organisée par le club nautique de Claouey, est devenue récurrente1. Donc cette année, les Festivoiles se résument — et c’est déjà très bien — à une régate de pinasses à voile, de monotypes et de canots mixes/bacs à voile, à la pleine mer de fin d’après midi, et une buvette. Bref ce samedi, je suis engagé à l’amure de Bleu de Mer.

Continue reading


  1. Un truc bizarre à vérifier : cette édition est numérotée 19e ; or, je me souviens parfaitement que notre première édition était en 1998, la 20e aurait lieu en 2018 et celle de 2016 serait donc la 18e, ou quoi ? 

680 connexion 2011 et RV de nuit à #secretbeach

Pour la 680, on s’en est vu. L’Iboga a passé la ligne à 17:58 ; 2 mn avant la fermeture !

Vous verrez la trace de notre bataille le long des corps morts.

680 connexion : tricoter jusqu'à la 15

La Bulle a un peu taquiné le peloton de tête, les premiers temps, jusqu’à Eyrac ou Thiers, non ?

Pour nous, il n’y a plus eu de régate 680 à partir de la Chapelle, quand Petit Pacha et Galip se sont embrouillés, derrière nous. C’étaient les seuls qui nous menaçaient. Par la suite, nous avons régaté contre les First 211 et 21.7, un Bjet et un Microsail. Les First et le Bjet sont arrivés 5 mn devant nous, ce qui est pas mal je trouve étant donnée leur meilleure remontée au vent. Le Microsail, nous ne l’avons pas laissé passer au travers dans Mapouchet, régate oblige.

Ce qui a fait la différence ? Pour ce qui s’est passé sur les autres 680, je ne sais pas. À bord de l’Iboga : Continue reading