Navette Moulleau & Toulinguet

GVCe mardi de fin août, Thibault va chercher sa chérie au Moulleau. En outre à bord, Jacques et Manou
Il est quelque chose comme 14:00. La basse mer moins 1h, coef 98. Le bateau nous attend au chenal.
Mise au point téléphonique des conditions de récupération de la Belle. Une solution émerge.
Traverser à travers les cahouènes jusqu’à la plage du Moulleau, au portant, tout en sacrifiant un poulet rôti, un melon et de très belles tomates.
Descendre au Toulinguet à travers les cahouènes, la main sur le palan de dérive, alors que la renverse nous ralentit inexorablement et que le portant un peu mou n’appuie pas bien le bateau dans la houle.
Mouiller au Toulinguet pour baignade dans une eau qui n’a rien à envier à celle de l’équateur, et quelques civilités ; ne pas rester, rapport à la houle qui rentre avec le montant.
Faire route au nord, près serré dans un petit force 4 rafales à 5 et une houle conséquente mais amusante à cette allure.
Déposer l’équipage à la plage avant de ramener le bateau à sa chaîne sous la traction aquatique de jacques ;-)
Se rappeler de caréner la ligne de flottaison pour la régate de samedi.