Il n’y a pas que le Jouët 680 dans la vie

Pique-nique pinassayre
Pique-nique pinassayre à Gahignon

J’avais déjà écris des articles dans le journal d’outre bord ; j’entends de journées passées à bord d’autres bateaux. C’est exactement ce qu’il s’est passé là : RV à 11:00 au club nautique de Claouey, embarquement des pinasseyres sur le bac à voile Escalumade, route au moteur jusqu’à Arcachon, la plage du CVA qui en fait doit être à La Teste. Nous traînons une pinasse – la Légeote – alors que les 2 autres sont restées à Arcachon après la journée du 15 août. Une pause pique nique sur le banc de sable de Gahignon à l’est de l’île aux oiseaux, le long du chenal de Mapoutchet. Rencontre, là de l’ami Laurent et sa petite famille, avec leur Jouët 680 Bonaire, échoué pour un carénage d’avant régate (lire la semaine prochaine…)

Arcachon. Le bac est laissé à l’ancre. Composition des équipages des pinasses. Je serai à l’amure sur Capricieuse ; Eric à la barre, Herber à l’écoute… Le comité de course distribue les parcours et les dernières recommandations.
Le départ est donné vent arrière à la pointe de la Humeyre. La flotte des pinasses boucle tant bien que mal le tour du banc par Teychan, Courant, Girouasse, Mapoutchet et Cousse, avec quelques épisodes intéressants.

Manque d’eau au sud du Courant : quelques pinasses sont stoppées net ! Puis, au sortir du Courant, pour éviter la marée dans l’étrave, le peloton de tête s’engage dans les parcs au nord de Girouasse ; mais pas si simple car la dérive porte certaines pinasses contre les pignots… Capricieuse est du lot. Elvire s’est dégagée la première et a pris de l’avance. La poursuite s’engage : Légeote et Capricieuse à la poursuite d’Elvire. Que se passe-t-il derrière ? Toujours est-il que la hiérarchie restera intacte jusqu’à la ligne d’arrivée à l’entrée du port de La Teste après un parcours à toutes les allures dans la Canelette, y compris des virements de bords !

Superbe régate qui se clôturera comme de coutume par un accueil convivial, ostréo-charcutier et arrosé d’abondantes boissons à la cabane de Pierrick.

Un couac au moment de la remise des prix puisque le jury de course juge bon de disqualifier Elvire au motif d’un manquement à l’encontre d’une autre pinasse, au moment du départ. Je ne suis pas assez autorisé pour commenter une décision de jury, mais je crois comprendre que les tenants et aboutissants ne sont pas aussi simples et qu’à ce compte là, de nombreux manquements auraient pu être jugés… Mais, il n’est jamais simple de juger, je suppose.

Retour de la régate de La Teste à bord d''Escalumade
Retour de la régate de La Teste à bord d »Escalumade

En attentant, superbe accueil testerin… Et donc la Légeotte est première, elle remporte la grande coupe de bois, enjeu que nous avions convoyé à l’aller. Et Capricieuse 2e.

Et nous repartons, toujours en pinasses, sous voile, vers le CVA où nous récupérons Escalumade pour une traversée directe vers Claouey, à près une dernière ola à l’attention des 2 canots mixtes du Ferret, sous le regard du soleil couchant, les charcuteries et les bouteilles de vin sorties des paniers. On ne voit pas le temps passer.

Estey de Madone. Acostage, rinçage et rangement du matériel et ciao. Fin du WE du 15 août pour cette année. « Maigre » bilan : 3 jours de bateau mais seulement 1 de Jouët…