Projet génois – Bordeaux Voiles : la prise de cotes

Mesurer le mâtSuite à l’accrochage malheureux de la régate Entre bancs et Esteys, mon très beau génois médium Tasker d’origine (33 ans, donc) est donc parti en réparation. Mais avant de savoir ça, Vincent : « ah, déchiré ? c’est bon, alors : tu vas t’en faire coudre un neuf. » Euh, comment ça, il est pas beau mon génois médium d’origine avec lequel on gagne (presque) tout ?

Finalement, j’ai réussi à me laisser convaincre (c’est pas si dur en fait) : après la grand voile, en juin 2007, Bordeaux Voiles va confectionner un nouveau génois pour l’Iboga. Ce sera un génois médium classique, décrit sur le site de Bordeaux voile « pour la régate ou les puristes ». Rien que ça ;-)

Première étape : la prise de cotes sur le bateau

La prise de mesures sur le bateau Pour ce faire, Bordeaux Voiles fournit un modèle (.pdf), qui explique quoi mesurer et comment.

Vous avez besoin d’un décamètre, d’une contre-drisse (fine), et d’un stylo.

Procéder de préférence, un jour sans vent… Sur l’Iboga, les cotes ont été relevées un jour avec vent, entre 2 rafales, avec l’aide de Liza et Jean-Yves que j’étais bien content d’avoir pour m’aider.

Il y a 10 mesures à prendre

À partir du point de drisse, en tête de mât (ou au réa de point de drisse pour les gréements fractionnés, comme celui du 680), décamètre hissé en butée, par la drisse de génois :

– le guindant (jusqu’au point d’amure)

– les points avant et arrière du rail d’avale-tout d’écoute de génois

– la cadène de hauban

– le pied de mât

À partir du point d’amure :

– la face avant du mât

– les points avant et arrière du rail d’avale-tout d’écoute de génois

À partir de l’axe central du bateau :

– les points avant et arrière du rail d’avale-tout d’écoute de génois

2 ou 3 astuces

La feuille de prise de cotesAvant de hisser le décamètre, attachez une contre-drisse ; elle vous servira à affaler le décamètre sans l’étirer (ou le rompre).

Gare au point zéro du décamètre : penser à ajouter aux cotes relevées les cm entre l’anneau et le 0.

Pour prendre les mesures à l’arrière du plan de haubans, le décamètre est dérouté par les haubans ; c’est normal : l’ensemble des mesures prises permet de corriger la cote.

Ensuite

Ces mesures seront ensuite validées par comparaison avec des cotes de référence, puis saisies dans le logiciel de conception. Mais, nous verrons cela en son temps…

À suivre.