Cinquo s’offre une nouvelle dérive

C’est la maladie de tous les Jouët 680 : passé 30 ans, la dérive et surtout son dispositif de pivot, est cuite. Impératif de la changer. De préférence avant que la dérive d’origine trop mure ne provoque un problème qui peut être grave en zones échouantes…

Ainsi, de Cinquo, le Jouët 680 de Denis, port d’attache : Port de Bouc1.

Denis témoigne ainsi

Bonjour François-Xavier, voici quelques photos de la mise en place de la dérive neuve sur Cinquo.

J’ai trouvé l’astuce de faire un petit trou dans le rouf et d’utiliser le moufle suspendu à une échelle.

Cela permet de mettre en place la dérive tout seul, sans se faire mal ni rien casser!

Je joins également des plans « éclaircis » de la dérive et des joues de maintient pour votre site.

Ces plan sont validés car tout est en place est fonctionnel aujourd’hui sur Cinquo.

Une fois les découpe de toles effectués il faut encore :

– Chanfreiner à la meule les parties avant et arrière de la dérive

– Faire galvaniser la dérive

– Meuler un peu de matière au niveau du point de relevage de la dérive suivant le type de chape utilisée.

– Faire plier le haut des joues sur 20mm et leur souder les deux tubes emboités qui formerons l’axe.

– Et enfin faire confectionner la bague en téflon, ouf.

Je suis en train de finir le safran, je vous ferai parvenir quelques phhotos

également si il fonctionne bien.

Bonne réception,

Cordialement,

/Denis – Port de Bouc

Un grand merci à lui pour avoir partagé son expérience et ses astuces (le trou dans le rouf !?) avec la communauté.

Quelques photos et les plans

Le plan coté des joues

Le plan coté des joues

Le plan coté de la dérive

Le plan coté de la dérive

Les joues

Les joues

Parée à hisser ?

Parée à hisser ?

Le trou dans le rouf

Le trou dans le rouf

Le palan

Le palan

La chèvre

La chèvre

En position pour reprendre sa place

En position pour reprendre sa place


  1. Un peu de géographie : Port-de-Bouc est une commune française, située dans le département des Bouches-du-Rhône et la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, près de Martigues 

  • Gery

    Bonjour,

    Le problème est le même pour le Flirt (et bien d’autres…) ; qu’elle est la matière utilisée pour la dérive (qui sera ensuite galvanisée) ?

    Meilleurs vents.

  • @Gery: a priori, de l’acier courant.

  • Joao

    Bonjour,
    Je viens de récupérer un 680…
    Qui peut me dire où trouver du joint à lèvre pour la dérive ?
    Merci

  • Joao

    Hello
    C’est Le Baladin 2…deja recensé..il a quelques ´´gnions’´ mais suis déjà sortie sous voiles avec il y a 8 jours…
    Sortie d’eau aujourd’hui..
    Karcher ..dépose dérive …une tuerie tout seul…mais j’avais la foi….dépose lèvres…
    Ce week end remise en état low-cost de la dérive..ça fera la saison…nouvelle dérive cet hiver…au pied du sapin..
    Faut aussi que je démâte car les barres de flèches font des écarts bizarres…trous ovalisés certainement…
    La suite bientôt…
    Suis ravi de la bête, j’en rêvais depuis que j’avais mon Jouet 550…

    • fxbodin

      Bravo pour ce chantier !
      Peut-être à bientôt sur l’eau alors ?
      Questions : port d’attache ? n° de série et année (sur la plaque sous la barre) ?

    • joao

      Bonjour,
      la latte inox et la lévre gauche se sont retrouvées sur le sable à Arguin alors que j’avais accosté gentillement comme d’hab….
      les vis inox de 25 mm ont disparues ou cassées (on voit pas bien sous l’eau)..je ne m’explique pas le phénomene qui a conduit à cette situation.
      bon tout récupéré et remis dans le coffre R, on verra cet hiver, dans l’attente quelqu’un à une idée sur le pourquoi?
      Quel risque à naviguer sans lévres, de l’eau peut elle remonter par le puits dans le clapot?
      Merci

      • Salut Joao !
        J’ai eu la même chose sur (enfin, sous) l’Iboga. Avec pire : la lame inox pliée qui empêchait la dérive e remonter !
        J’ai navigué 1 ou 2 saisons avant de restaurer les lèvres. L’inconvénient est que l’eau s’engouffre dans le puis quand le bateau tape, et remonte jusque sous la table et dans le carré…
        Pour restaurer : le bateau au sec, s’efforcer de déposer les vis restantes, meuler les autres, percer de petits trous ou élargir les trous de vis afin de laisser la coque égoutter, idéalement tout l’hivernage (tous les trous seront comblés à la choucroute avant la pose des nouvelles lèvres), puis fabriquer les lèvres en caouchouc et les lames soit inox soit alu et poser avec un nouveau plan de perçage.
        Bon chantier, mais en attendant, bonne fin de saison !

        • joao

          Merci,
          en fait en enlevant la table à carte je me suis aperçu que l’autre aussi avait disparue! je confirme les remontées d’eau dans le carré dés que ça tape…pas top. ce qui m’interpelle c’est que tout était neuf monté en avril….y compris la visserie inox, j’ai changé toute les vis par des vis type agglo, peut être plus fragile que des vis inox  » à bois »… après la dérive bas un peu dans le puit…a t elle secoué suffisamment les lèvres pour faire casser les vis?? surement.. ben du coup chantier de cet hiver..obligatoire avec re-sortie d’eau à La Passerelle.. dans l’attente je navigue « propre » en fendant les vagues en « biais »pour pas me retrouver avec dix litres dans le carré LOL!! cordialement
          Joao

          —– Mail d’origine —–De: Disqus À: joao lima Envoyé: Thu, 18 Aug 2016 17:53:17 +0200 (CEST)Objet: Re: Comment on Cinquo s’offre une nouvelle dérive

          « Salut Joao !J’ai eu la même chose sur (enfin, sous) l’Iboga. Avec pire : la lame inox pliée qui empêchait la dérive de remonter !J’ai navigué 1 ou 2 saisons avant de restaurer les lèvres. L’inconvénient est que l’eau s’engouffre dans le puit quand le bateau tape, et remonte jusque sous la table et dans le carré…Pour restaurer : le bateau au sec, s’efforcer de déposer les vis restantes, meuler les autres, percer de petits trous ou élargir les trous de vis afin de laisser la coque égoutter, idéalement tout l’hivernage (tous les trous seront comblés à la choucroute avant la pose des nouvelles lèvres), puis fabriquer les lèvres en caouchouc et les lames soit inox soit alu si possible avec fraisage pour les têtes de vis et poser avec un nouveau plan de perçage.Ces lèvres de dérive souffrent car elles supportent tous nos échouages et frottement intempestifs. ce sont des pièces d’usure. Le caouchouc dure 3 ou 4 ans avant de devenir cassant, dur au point de gêner le mouvement de la dérive.Bon chantier, mais en attendant, bonne fin de saison ! »

          Settings

          A new comment was posted on Chroniques de l’Iboga – F7682

          François-Xavier Bodin
          Salut Joao !J’ai eu la même chose sur (enfin, sous) l’Iboga. Avec pire : la lame inox pliée qui empêchait la dérive de remonter !J’ai navigué 1 ou 2 saisons avant de restaurer les lèvres. L’inconvénient est que l’eau s’engouffre dans le puit quand le bateau tape, et remonte jusque sous la table et dans le carré…Pour restaurer : le bateau au sec, s’efforcer de déposer les vis restantes, meuler les autres, percer de petits trous ou élargir les trous de vis afin de laisser la coque égoutter, idéalement tout l’hivernage (tous les trous seront comblés à la choucroute avant la pose des nouvelles lèvres), puis fabriquer les lèvres en caouchouc et les lames soit inox soit alu si possible avec fraisage pour les têtes de vis et poser avec un nouveau plan de perçage.Ces lèvres de dérive souffrent car elles supportent tous nos échouages et frottement intempestifs. ce sont des pièces d’usure. Le caouchouc dure 3 ou 4 ans avant de devenir cassant, dur au point de gêner le mouvement de la dérive.Bon chantier, mais en attendant, bonne fin de saison ! 11:49 a.m., Thursday Aug. 18 | Other comments by François-Xavier Bodin

          Reply to François-Xavier Bodin

          François-Xavier Bodin’s comment is in reply to joao:

          Bonjour, la latte inox et la lévre gauche se sont retrouvées sur le sable à Arguin alors que j’avais accosté gentillement comme d’hab … Read more

          You’re receiving this message because you’re signed up to receive notifications about replies to disqus_MqJrRj5Sjn. You can unsubscribe from emails about replies to disqus_MqJrRj5Sjn by replying to this email with « unsubscribe » or reduce the rate with which these emails are sent by adjusting your notification settings.