Inside la mise à flots de l’Hermione

Un très bref billet pour vous faire partager la merveilleuse opportunité dont j’ai profité ce vendredi 6 juillet 2012 : embarquer à bord de l’Hermione pour sa mise à flots.

Tout d’abord, je présente mes regrets à tous mes followers sur Twitter et sur Instagram, ainsi que mes amis sur Facebook pour n’avoir pas hésité à livetwitter cette extraordinaire événement sans leur avoir demandé leur avis.

J’avais été fasciné par les photos de l’Hermione de Philip Plisson, prises dans la forme de radoub Louis XV avant la mise en eau, mais une conversation inespérée avec Éric le Collen a créé l’opportunité. Auteur, compositeur, metteur en scène, scénographe… il a à son actif le spectacle de la bataille de Castillon, entre autres opérations de grande ampleur (pour tout savoir : le site web d’Éric le Collen). J’ai la chance de collaborer à un projet bordelais dans lequel il est impliqué1 ; c’est là que nous sommes recrutés, Emmanuelle et moi, comme bénévoles supplétifs. Le RV est donné le matin du 6 juillet à la porte de l’Arsenal pour rejoindre notre poste.

Excitation :-)
Éric le Collen dirige les répétitions ultimes du show de mise à l'eau de l'#hermione
Je ne vous fais pas toute la journée, qui en fait commence très bien dès la veille, avec une nuit à l’hôtel de la corderie royale. Faire connaissance de l’équipe d’Éric : Alexandra, Jean-Luc, Jef ; tenter d’intégrer le fil conducteur de cette luxuriante scénographie… assister aux répétitions des artistes, chanteuse et musiciens, danseuses… prendre le temps de visiter le navire de fond en combles. Quel privilège ! Être dans le secret de l’organisation (Il paraît qu’une femme politique de la région exige d’être la 1e à tirer du canon. La question est : sur qui ?) Aller déjeuner avec les artistes.

Rencontrer les personnes-clé de l’aventure de l’Hermione… hum…

Donc Le gars qui me serre la main, je lui demande « et vous vous vous occupez de quoi ici ? » — « Je suis le commandant du bateau ». #hermione

@fxbodin

FrançoisXavier Bodin

Être témoin des petits tracas de dernière minute : trop de vent pour la scène des rubans… la danseuse qui laisse partir son costume (unique…)

Participer à l’installation des mouettes géantes et enfin trouver un rôle à ma participation : assistant mouettes :-) D’ailleurs un grand bravo à l’équipe des pilotes de mouettes pour leur courage dans ces bourrasques ;-) Assister avec intérêt à la coordination de dernière minute tenant compte des conditions du moment. Quelle maîtrise du stress…

Pendant ce temps, Emmanuelle a trouvé sa vocation de la journée : tirer le portrait, au 500mm, de chaque personne qui compose l’équipage composite du jour. De beaux portraits à suivre…

Aux opérations : l’envol de la passerelle métallique, emportée par la grue polyvalente.
La préparation des amarres qui seront jetées aux lamaneurs de la Rochelle. Vous ne savez pas ce que sont des lamaneurs ? Ce sont les prestataires chargés de l’amarrage des navires (définition Wikipédia). Pour l’hermione, ils sont venus à 4 bateaux surpuissants : 2 pour le bateau-porte (on y revient) et 2 pour conduire la coque de l’Hermione qui n’est pas encore motorisée.

À 18:00, bientôt a pleine mer, commence la manœuvre de débalastage du bateau-porte. Le principe, inventé à Rochefort au XVIIIe et revisité par les ingénieurs du XXIe siècle est admirable d’ingéniosité : la porte qui ferme la forme de radoub est construite de façon à pouvoir être amenée en place en flottant, puis balastée (emplie d’eau par pompage) afin de la faire descendre jusqu’à étancher le bassin à flot. Par la suite, le bassin peut être vidé et le chantier se dérouler au sec. En fin de chanter — nous en sommes là — la forme de radoub est remplie d’eau par pompage, le bateau flotte, on attend la pleine mer, on vide le bateau porte (débalastage) qui se remet à flotter, on le dégage et la voie est libre pour le navire qui peut rejoindre la rivière. En théorie. Car là, c’est le gros suspense, pas tout à fait anticipé par les organisateurs techniques et artistiques de la journée. En effet, alors que le bateau porte s’élève sur les flots, le voilà qui redescend : une pompe s’est désamorcée et le pilote rebalaste pour donner une chance à la pompe de se réamorcer. C’est long. Le 2e essai est infructeux.

18:35 Gros stress à bord de l’#hermione : le bateau porte arrivera-t-il a débalaster, et assez vite maintenant ?

@fxbodin

FrançoisXavier Bodin


Il n’y a plus qu’un essai. la marée a continué de monter, le timing de l’opération commence à être en danger. À quelques mn près quelqu’un devra prendre la responsabilité d’annuler la sortie de l’Hermione. 55000 personnes sur les rives, des mois de préparation sont en jeu.
Ça le fait !
Enfin, et ouf, Le bateau-porte est retiré. Plus rien ne s’oppose à la sortie de l’‪Hermione‬.

Enfin ! Le bateau-porte est retiré. Plus rien ne s'oppose à la sortie de l'#hermione vers la Charente.Tandis que les lamaneurs extraient l’énorme coque, qui passe à 1,5m des flancs de la porte de la forme de radoub, le spectacle conçu et mis en scène par Éric le Collen commence : acrobates aériens, l’envol de la danseuse qui se pose sur le pont du bateau et remonte semer dans le ciel des poignées de feuilles de chêne symboliques, remplacée par cette balançoire aérienne déployant un drapeau français et un drapeau US ; pendant ce temps, la chanson de l’Hermione ; et un autre acrobate se fait tirer par une voile dans le vent (assez fort encore)… Les 21 coups de canon. Le bateau est dans la rivière et évite pour se mettre dans l’axe du courant vers l’amont.

Suivront 3 (ou 4) séquences avec les mouettes géantes (un peu couchées par le vent), le spectacle des danseuses et les comédiens en costume sur le pont. Et la chanson de l’Hermione, et l’instrumental écrit par Éric pour l’événement, puis une interprétation de Santiano, bien sûr tandis que le bateau défile (plus vite que prévu, mais il faut rattraper le retard pris à la sortie) devant la foule massée le long des rives. Tout ce monde, c’est enthousiasmant. On mesure bien, à l’émotion et à la passion ce qui a animé les dirigeants et les bénévoles de cette formidable entreprise, il y a, et tout au long des 15 dernières années.

L'envol de mouettes géantes devant 40000 spectateurs masses sur les rives de la CharenteVoilà déjà les coffres d’amarrage. Les lamaneurs procèdent à cette ultime manœuvre de la journée. On dirait bien que tout le monde est heureux. sous le pont, des bouteilles de champagnes sont ouvertes pour célébrer cette mise à flots avec ses principaux acteurs à bord.

Et puis tranquillement, l’équipage est transbordé jusqu’au quai. la nuit tombe. Le spectacle de nuit va pouvoir commencer tandis que nombreux sont à se faire photographier devant la coque du bateau illuminée, et que le gros de la foule se disperse vers les divers autres points d’animation.

Et pour finir la journée, retrouver au restaurant la troupe d’aérosculpture, les pilotes de mouettes géantes. Très sympa rencontres et discussions passionnées…

Une immense gratitude à Éric pour nous avoir donné la possibilité de participer de l’intérieur à cette journée inoubliable, et à Alexandra, Jean-Luc et Jef ses collaborateurs à bord pour nous avoir aidé à trouver une petite place.

Mon (petit) album photos de la journée, sur Flickr

Une vidéo un peu brouillonne mais néanmoins représentative de l’excitation et de l’émotion du moment, vu des berges évidemment, par France 3 Poitou-Charentes (merci des RT, btw, @F3PoitouChtes).

Hermione : revivez l'émotion ! par France3PoitouCharentes

Edition du 26/10/2012 : sur le blog de Philip Plisson, une série de photo aériennes de la « Naissance d’une légende »


  1. À titre professionnel, j’interviens comme conseil sur les différentes dimensions numériques du projet de Centre Culturel et Touristique du Vin 

  • Denis Morlet

    Mieux que bien : un Gd Moment de l’Histoire en direct live…
    Merci F.X.