Tao chassé du Mimbeau sous la menace d’une lourde amende !

Édition du 4 janvier 2009 : suite aux précisions de Pierre, il apparaît que la lettre n’est qu’une mise en demeure de quitter le Mimbeau fisa sous peine de la lourde amende au titre de l’arrêté préfectoral. On souffle. Ouais, bon… Bref, mon article initial n’étant pas parfaitement conforme aux faits, je l’amende. Mais je campe sur mon opinion quant à la logique d’ensemble.

Twitter / equinoxefr_org: @fxbodin, On a reçu une amende ...

Le tweet qui m’a fait réagir aujourd’hui, c’est celui de Pierre : Alexis, le papa de Pierre, qui a son Jouët 680 Tao au mouillage dans le Mimbeau a eu une désagréable carte de… voeux aujourd’hui : une lettre de l’administration le menaçant d’une contravention de 150 € s’il ne retire pas son bateau du corps mort !

Motif : infraction à l’arrêté préfectoral 065/2008, article 2.1 « L’amarrage des navires n’est autorisé que sur corps-mort et pour une période comprise entre le 1er mars et le 31 octobre de chaque année, sauf disposition particulière différente. »

Il lui est en outre par conséquent enjoint de retirer son bateau sans délai.

Des témoins ont bien remarqué le ballet des gendarmes sur la plage… Ils ne se doutaient pas de leur sinistre besogne. (Plus probablement la brigade nautique municipale. Créez une force de répression, elle finit toujours par servir)

En effet, Tao était encore à son corps mort cette semaine.

Il faut préciser que Alexis à la retraite réside au Cap-Ferret et se sert de son bateau tout au long de l’année.

Continue reading

Le Bassin FERMÉ du 15 mai au 15 septembre !?

Très peu d’info officielle là dessus – et c’est ça le plus inquiétant – mais une rumeur persistante alimentée par :

La conférence de presse de l’UNAN 33 (Union Nationale des Associations de Navigateurs), relayée par Sud-Ouest,

Citation :

Le principal point de rupture porte sur les nouvelles règles concernant la restriction des ancrages. Si des contrôles fréquents sont programmés dans les parcs à huîtres, le chenal du Courbey est purement et simplement interdit, de manière permanente, aux ancrages. Les Affaires maritimes ont proposé trois autres mesures qui restent ouvertes à la discussion. La première concerne le banc d’Arguin où l’interdiction concerne la période du 15 mai au 15 septembre et la seconde l’Île aux oiseaux qui enregistre la même restriction. Continue reading