Être sur l’eau le 26 octobre, c’est tout

Ce dimanche, vers 13:00, j’ai embarqué sur l’Iboga pour un petit tour, étant donnée la marée montante jusqu’à quatre heure à peu près, mais surtout l’heure d’hiver toute neuve qui peut surprendre en fin de journée.

Eventuel RV avec Mathieu, vers l’île si le courant et le vent le permettent.

J’ai d’abord traversé sous spi, si l’on peut dire : le bateau orienté au 90 (vers le Moulleau) mais faisant route au 54 (vers l’île).

Tu te dis « heureusement que je ne dois pas aller à contre courant, là ».

Et puis entre la bouée rouge 14 et la verte 15, de lassitude de voir ce spi pendouillant, j’affale et assez d’entendre la gévé claquer, je la blinde. C’est tellement rien, le vent, que le bateau ne s’y met même pas de face !

Le moment de finir le pique nique dans le lit du courant.
Continue reading

Dimanche 29 juin 2003 : matin, midi et soir

Pas facile de faire presser la compagnie au réveil, après l’excellente soirée épicurienne du samedi soir, sans donner l’impression de vouloir mettre le speed tout en sachant que si on ne se presse pas on risque rater la marée et, avec la chaleur qu’il fait déjà, que ça serait très dommage…
J’ai prévu que nous partirions à 09:45. Nous partons enfin à 10:30. Arrivée à Claouey in extremis avant marée basse ; le bateau ne flotte encore que par la grâce du vent de sud qui le pousse vers le milieu de l’estey un peu plus profond…
Dans l’annexe, et un équilibre précaire : Hugues, Alice, Alexia, Hélène.
Trajet du matin : de Claouey à la cale des 44 hectares. Vent assez fort pour justifier une réduction de voile d’avant dès l’arrivée dans le chenal d’Arès. Vent travers pour partir, puis du près sur toute la route. Très beau temps chaud. La renverse nous cueille devant la plage des américains, vent faiblissant, il faut finir au moteur pour aller manger à une heure décente (il est déjà 14:00). Trouver un mouillage. Baignade. Remonter à la villa qui nous a accueilli ce week end pour manger les turbos au four et leurs tomates à la provençale qu’Olivier a préparés…

Continue reading

Lundi 19 août 2002 : chaud, le Bassin

Ce lundi convoyage du Mimbeau à Claouey avant d’aller passer quelques jours à Bordeaux (il faut au moins relever le courrier ! et puis, qui sait si les passeports pour le Maroc ne sont pas enfin prêts ?). Départ au montant, à 11:00. Route moitié sous voile – jusqu’à l’Herbe – moitié au moteur. Climat torride. Baignades… Vraiment pas envie de reprendre la voiture.

Continue reading