La (fin de la) villa Algérienne

La villa algérienne à l’Herbe, a été pendant plus de 100 ans un point de repère sur la côte, mais aussi une destination et surtout une maison de famille. Bâtie par Léon Lesca, testerin d’origine, architecte du port d’Alger où il aurait fait fortune, et lotisseur du Cap Ferret, elle a été finalement détruite en 1966.
Ce document audiovisuel, mis à disposition par l’INA, donne la parole à Jeanne Barraud, ancienne employée de maison, qui se remémore la vie quotidienne dans cette villa et déplore sa démolition.