Claouey – Premier Arguin 2017 – Ferret

À bord Jean-Yves, Laurent.

PM de 08:00, vent d’est 10 nds faiblissant. La marée baisse depuis 2h.
Le bateau a passé la nuit devant le club nautique de Claouey. La barre collée la veille a séchée. Je ralie le bateau, ré-assemble le gouvernail, embarque mon équipage à la plage avec du pique nique.

Je profite de la présence de Jean-Yves pour le briefer sur les « quelques » trucs à savoir pour prendre en main l’Iboga ; charge à lui de transmettre à Pascal qui emprunte le bateau le WE prochain en mon absence.

Route au travers – portant – le vent passe sud, un peu ouest, puis pétole. Devant les dernières villas du Pyla, il faut affaler le génois et lancer Yamaha. Longer Arguin. Pas trop de monde pour un beau dimanche comme ça. Pourquoi ? L’effet Arrêté ? La fête du fleuve à Bordeaux ?

Fantastique spectacle sur le banc : toutes les sternes résidentes se défendent contre un couple de milans, leur prédateur — je n’ai jamais vu un vol de sterne se défendre contre des kite, au fait ! Formation mouvante de milliers d’oiseaux brillant au soleil. Scène intemporelle de prédation et de défense. Renseignements pris, les razzia de milans contre les nids de sternes, qui avaient été très inquiétantes en 2010, auraient progressivement diminuées… Par contre la répression du kitesurf persiste depuis 2004.

Untitled

C’est la basse mer quand nous arrivons au sud du banc. La conche n’est pas accessible. À l’ancre dans le chenal le long de la plage. Pas idéal pour un petit bateau à fond rond comme le mien, balotté par la moindre vague, donc à chaque passage de bateau à moteur. Mais pas le choix.

Première baignade. Premier pas de Laurent sur le banc. Premier ti-punch de la saison pour moi.
Gros casse croûte à bord. Re baignades. Si le soleil ne fait pas défaut, le vent et l’ombre sont les grands absents de cette fin d’après midi.

À 17:00 il est temps de partir et ce sera encore au moteur, porté par le flot coef 103. Moteur jusqu’au chenal d’entrée dans le bassin, bouée 13. Puis un peu de vent thermique de NW permet d’éteindre la machine à bruit. Mais devant l’escoure du phare, c’est au moteur que nous traverserons le torrent qui arrose le champ de corps morts, avant de réaliser une prise de coffre parfaite avec Jean-Yves à la gaffe.

Une super marée de 8h qui clôture une série de 4 sorties en 4 jours. Comme si la voile m’avait manquée…