Arguin, Ferret, Afrique 12h sur l’eau

Lever avec le soleil. Courageux, Manou, Lauren et Léo, mais ça vaut la peine
Embarquement au descendant à 07:00
Croissants frais, pain et confiture avec thé et café, sur la descente, pas violente, le bateau divague en suivant le courant

Lauren et Leo au breakfast

Lauren et Leo au breakfast

À partir de Lavergne, le vent est là, nordet 3 à 4, sympa, le bateau file
Jusqu’à la bouée 5 (ou 7) verte dans les passes
Ancre le long d’Arguin côté passes
Une trentaine de bateaux ont passé la nuit dans la conche
Premier bain, puis rattrapage sommeil sur la plage. Il est 11:00

Remontée du chenal vers le bassin
Qu’est-ce que c’est ces bouées maintenant le long de la ZPI ? On ne peut plus même aborder !?
Initiation de Leo à « faire la jupe » du génois en tapant sur la filière ;)
Halte au Ferret pour embarquer Benoît et Le Poulet Rôti
Puis leeeeentement vers Afrique mais on a trop faim et il faut mettre le moteur pour finir
Quelle foule à Afrique, ca change de ce matin ! Et puis ça en va pas s’arranger avec le montant…
Grand soleil sans vent, entraînement pour la Grèce en août
Déploiement obligatoire du taud
Baignade
La casse croûte magnifique à bord. On a la chance d’avoir une Professionnel dans l’équipage
Les options, sieste, baignade, visite de l’île, mais en fait : sieste
Baignades quand même. La marée monte encore puis commence à descendre
Benoît à la barre pour le retour : suivre les balises latérales bâbord, trouver le chemin de la sortie de l’estey d’Afrique, traverser le Courbey mais avec 4 nds de vent arrière et 2,5 nds de courant porteur, ce qui ne porte pas, ce sont les voiles… Moteur. Jusqu’au Mimbeau où l’équipage débarque fissa pour attraper le 601 vers Bordeaux
12 heures sur l’eau, deux marées, deux ambiances. Plusieurs coups de soleil. Cinq grands sourires.

Il y a sûrement des photos, on laisse venir… En attendant, une trace GPS de la journée :