Trouver une place de parking à Arguin, et autres prises de pied à la voile

C’était le lendemain de Lille, cette belle journée de célébration du talent de nos enfants.

Autre jour autre société.

Ce sont Florian et Yvan, leur quête, leur voyage, leur curiosité, qui les ont menés au « grand ramdam des tiers lieux » (#grd2015 sur Twitter), et de là chez nous à Claouey pour le WE et prendre le temps de mieux connaitre le projet de Manou « Les SocialClubs« .

C’est la curiosité encore qui va leur faire accepter ma proposition d’une marée sur l’Iboga.

Edit du 23/06 Apparemment, ça leur a bien plu ;)

Pas de speed ce dimanche matin : la PM est à 09:20, coef moyen, il faudra être au bateau avant 12:00.

Comme souvent, il n’y a pas de vent au départ : moteur

À propos de moteur, ils ont l’air pressés tous ceux qui descendent vers Arguin…

Nous touchons un semblant de vent devant le Pyla à mi-chenal.
Puis un vent soutenu devant la dune, avec l’aide du courant, la passe sud est avalée vite au portant. Florian à la barre.

Cap au sud

Mais que de monde dans et le long du banc ! pas moyen pas envie de nous jeter dans ce parking surpeuplé. 90% de bateaux à moteur :( Il ne faudra pas s’étonner si d’opportunistes défenseurs de la nature prennent une photo aujourd’hui pour étayer leurs ambitions de virer tout le monde…

Presque au bout du banc, il y a beaucoup moins de monde. Le plan d’eau est calme. Il n’y a pas d’inconvénient à mouiller le long du chenal.

Traditionnelle traversée à pieds jusqu’à la passe nord. Aller-retour.

Baignade au retour.

Casse croute et café dans le cockpit. Puis vaisselle et… oups! la bassine jaune emportée par le vent ! un macro déchet de plus :(

Time to return

Départ sous voile, belle manœuvre avec Yvan à l’ancre, sous le génois qui bat fort. Puis la barre à Florian : première sur un bateau à voile. bon instinct, sentir les mouvements, ne pas réfléchir. Bon toucher de barre. Au près jusqu’à la dune puis le vent hésite. Tombe… Autour de nous, la folie des grosses vedettes à plus de 20nds. Une opération de gendarmerie mais qu’elle semble dérisoire face à cette furie motorisée.

À propos : nous aussi on remet un coup de moteur pour rattraper une veine de vent près du banc. pPuis jusqu’à la fin le vent passe NW en fraichissant.

Franchissement des caouènes au nord d’Arguin, belle houle déferlante de face !
Dans le chenal, la houle de travers. Toujours Florian gère à la barre

Devant l’escoure, une petite boucle et cap à la plage pour raccrocher le Mouillage.

Voilà la trace GPS. Encore Arguin ! Et pourquoi pas ?

Et apparemment ça leur a bien plu puisque voici la restitution imagée que nous offre Yvan :

Ooooh Iboga, médecin flottant
Merci de nous avoir emmenés
Sur le bassin d’Arcachon, voguer
Au gré de ce capricieux élément!

Mettez les voiles, moussaillons!
Jusqu’au banc d’Arguin nous irons
Malgré pétole et fous du pétrole
Déguster le pulpito fraîchement pêché, lol!

Qu’elle est belle la vie, oh oh oh oh!
De Latresne à Claouey, oh oui
Naviguer en vos eaux fut exquis
La vida es un carnaval, hay que vivirla cantando, oh oh oh oh!!!!