Quand la fille du Texas, elle connait mieux la voile que le gars du Pays Basque

Extrait de la belle carte de Jean-Marie Bouchet, désormais disponible en ligne et géocodée (<a href=

clic) » width= »450″ height= »796″ class= »size-medium wp-image-4661″ /> Extrait de la belle carte de Jean-Marie Bouchet, désormais disponible en ligne et géocodée (clic)

Tout est dans le titre.

Heureusement qu’on allait pas à la baleine à Terre-Neuve !

Cette fois, pas de trace interactive : pas pensé à lancer le GPS. En plus pour faire un circuit routinier : Ferret – Pyla – Pilat – toucher du vent – Arguin, rentrer mouiller dans la conche – visite à pieds de l’autre côté du banc – casser la croûte en faisant le guide touristique – repartir vers le Ferret au près à travers les déferl… Ah, non : pas cette fois-ci. Là, on a eu du nordet1 jusqu’au bout, et même de l’Est. Du coup, le retour grand confort au portant sur un chenal paisible. Heureusement, le vent s’est un peu énervé sur la fin, je désespérait de faire sentir vraiment le bateau à mes invités du jour !

Il faut dire que c’est vrai, on s’est fait une belle tranche au moteur, de mémoire, pour descendre à Arguin.

Les équipiers : en plus de Manou, équipière titulaire, l’Iboga a le privilège ce dimanche, d’accueillir à bord Antoine, de Bordeaux (et donc originaire du Pays Basque on a dit) et Angela (d’Austin, TX, mais en fait du Minnessota).

Mais les séquences à la voile étaient excellentes et Angela s’est avérée une équipière expérimentée ! Et c’est vrai que c’était une première à la voile pour Antoine. Espérons que le virus va prendre…

Une excellente session de bateau, donc. À réitérer à la première occasion.


  1. Nordet : vent de Nord-Est