Malprat – Moutchalette – Mapoutchet

La balise K14 à l'entrée du chenal du Teich

La balise K14 à l’entrée du chenal du Teich

Endless Summer
8 novembre, vent de sud 10 nds rafaleux, 30° de température ressentie, la PM+3 arrive vers midi : les conditions idéales pour une belle après midi sur l’eau.

Devant Péreire, nous croisons quelques Jouët 680 en régate dans le Teychan. Le jus et le vent de travers nous propulsent jusqu’à l’embouchure de la Leyre de Biganos. À Malprat, pas la peine d’aller plus loin : les herbes poussent devant l’étrave et la carène caresse le sable ferrugineux de la rivière. Demi tour donc, vers des eaux plus saines. La marée continue de monter encore : pas d’inquiétude, l’échouage ne serait pas fatal.

Cap N-NO, au portant. Le vent se calme. Nous passons de chenal en esteys, par dessus les mattes — matte de Talence, Marache, Grande Touze, la Sableyre, Salos, Hagnette… ces lieux-dits qui témoignent de l’intense présence humaine cultivant et exploitant le bassin pendant quelques siècles — ainsi jusqu’à rejoindre le chenal de Moutchalette, celui qui mène à Taussat. Le temps aussi de faire un sort au panier !

Nous piquons à O-SO plus ou moins dans le chenal, pour rallier notre port d’attache car la renverse est arrivée et il s’agit de ne pas rater le créneau du retour… Mais le parcours se fera bout au vent, virant lof pour lof dans un vent de plus en plus faiblard. Girouasse, puis Mapoutchet nous amènent enfin dans le Teychan. Le vent ne cesse de virer Ouest, mais surtout de faiblir.

Un point sur le traceur GPS nous calcule plus d’une heure pour arriver, à vent constant ; or une heure, ne suffirait pas pour arriver à temps, la marée descendant depuis plus de 2h maintenant. « Moteurs L’action se déroule dans ta ville. Vue d’hélicoptère ou du haut d’un building. Et puis la caméra zoome avant. Jusqu’à ton appartement…. » Oups… Moteur, donc, Yamaha, manette à mi-gaz, vitesse 6,8 nds-fond avec l’aide du courant.

C’est mieux : 1/2 h plus tard voici l’escoure du phare. Le soleil est couché, on a bien profité du spectacle. Entre temps je me suis couvert. Ah, oui, je précise que toute la journée c’était en maillot sur le bateau. Ben, quoi ? Un 8 novembre, et alors ? En plus, bilan : très peu de bateaux à moteur et de saloperies de jet skis (encore trop mais bon…) et pas un seul hélicoptère (vérole d’) !

La saison continue.

Quelques pictures :

Iboga Malprat - Moutchalette 8 novembre 2015