L’ABC d’un TEDx : conseils de base aux futurs organisateurs

9 mois avant le jour J - photo : Clacla des bois

9 mois avant le jour J – photo : Clacla des bois

Lancé en 2009, le programme TEDx permet à des organisateurs indépendants de créer une conférence « façon TED » sur leur territoire, pour et avec leur communauté. Moyennant de répondre à quelques questions (en anglais), l’organisation TED délivre à qui en fait la demande, gratuitement, une licence TEDx. L’un des tout premiers TEDx fut d’ailleurs TEDxParis.

Depuis lors, 5878 événement ont été organisés (et déjà 1225 sont programmés) ; 1677 villes dans 145 pays ont accueilli un TEDx ; la communauté des licencié s’élève à 3023 et déjà 22000 TEDxTalks vidéos sont accessibles au public (stats officielles au 01/01/2013).

Devant l’ampleur de ce phénomène, pas étonnant : de nombreuses bonnes volontés se lèvent et rêvent d’apporter leur pierre à l’édifice. En organisant « leur » TEDx.

En tant que licencié 2012, organisateur du dernier TEDxBordeaux, je suis quelques fois sollicité par ces porteurs de projets qui me demandent par quel bout ça s’attrape, un TEDx. Il est naturellement de mon devoir de leur apporter autant d’aide que je peux, même si l’organisation d’un seul événement à ce jour ne fait pas de moi un expert ès-TEDx ;)

Une première ressource : j’avais déjà répondu à l’interview de Flavien, du Blog du Modérateur, « Comment organiser un TEDx ? L’exemple de Bordeaux« .
Vous serez intéressés à lire mes 2 billets ici même, écrits au cours de l’organisation : TEDxBordeaux J-2, les confidences du licencié et plus tôt Vivement TEDxBordeaux 2012 !.

C’est un bien vaste et passionnant projet à l’issue duquel le licencié aura appris plein de choses.

Oui, mais en pratique, comment je fais pour lancer un projet de TEDx ?

Le premier et peut-être le seul conseil, c’est de chercher à partager la charge sur un collectif. En ce qui me concerne, je n’aurai pas accepté d’endosser la licence si je n’avais pas eu la sécurité d’un groupe de 30 personnes enthousiastes avec / derrière moi.
Quand on entend les témoignages d’autres licenciés TEDx, partout dans le monde, démarrer un projet avec une faible base locale (la « communauté ») s’avère un réel handicap à un moment ou à un autre.

Cher futur organisateur, avant de demander la licence, je te conseille donc :

1° regarde sur le calendrier des TEDx s’il y a déjà des événements proches de chez toi auxquels tu pourras assister, où tu pourras rencontrer des licenciés en chair et en os et leur poser toutes tes questions, voire te greffer à l’orga en tant que bénévole… il n’y a pas de meilleure école.

2° un petit message à l’organisation TEDx pour leur demander si ils ont eu connaissance d’initiatives dans ta ville ou alentours. par ex. sur leur compte Twitter @tedx.

3° on ne sait jamais, vas sur la communauté dans TED.com, si, parmi les 2000 français inscrits, il n’y a pas des gens de ta région qui ont créé leur compte (profite-en pour ouvrir le tien)…

4° consulte tout ce que tu peux trouver de ressources sur le site TED.com pour l’organisateur de TEDx : lire et relire les incontournables Rules et les précieuses Organizer’s ressources, devenir un « expert sur le papier » de l’orga d’un TEDx

5° lance des perches sur les réseaux sociaux, Facebook (il y a des groupes et des pages de TEDx français) et Twitter, tente d’identifier des gens à proximité qui seraient intéressées, fédère les en organisant un apéro convivial…

Normalement, à ce stade, tu as assez d’éléments pour décider de demander la licence ou non.

Alors tu peux réorganiser toutes ces informations à ta façon et les partager avec les membres de ton équipe d’organisation. Surtout, vous partager les tâches. Un jour peut-être, un billet ici sur les outils collaboratifs de TEDxBordeaux et les bonnes pratiques.

Et ça roule : tu n’as plus qu’à piloter (et faire ta part de boulot) !

La team #TEDxBordeaux en apéro-pique nique de rentrée

Ce contenu a été publié dans e-business, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.