La forêt de La Teste, "Patrimoine de l’Unesco" ?

La forêt de La Teste, « Patrimoine de l’Unesco » ? C’est en rebondissant sur cette rumeur que TV7 avant envoyé sa reportrice, Anouchka, s’informer sur le terrain. Très agréable, cette session d’interview en forêt usagère de la-Teste-de-Buch organisée à l’arrache. Le beau temps, la douceur et la lumière de fin d’après-midi étaient de la partie.

Bien sûr, comme chaque fois on aimerait faire partager à la journaliste tout son amour de cette forêt, tous les projets que l’on tente de faire émerger, une vision d’avenir harmonieuse et positive. Mais le format TV s’impose et, d’une heure d’entretien, 110 secondes restent, lacunaires et assez approximatives1, jamais tout à fait centrées sur ce qui est important à nos yeux.

C’est bête, après coup, j’ai regretté qu’Anouchka ne m’interroge pas sur cette initiative de classement UNESCO, cette manoeuvre désespérée des promoteurs du status-quo stérile, sortie du béret fumant d’un anachronique adversaire du Présent, terrifié devant la réalité d’un statut usager obsolète, désuet et finalement immoral, à moins que ce ne soit de la cervelle manipulatrice de quelque spécialiste de l’agit-prop en mal de Cause pour régénérer sa capacité de nuisance.
Autrement, je lui aurait répondu que les propriétaires ne sont pas informés de cette initiative ; que, certainement il doit falloir leur accord pour prétendre à cette distinction mais que, surtout, ce n’est pas de labels dont a besoin la forêt, mais d’un statut renouvelé, répondant aux nouveaux besoins de la population d’aujourd’hui et à la nécessité de remettre en marche le rôle économique de ce massif.

Mais, ne boudons pas notre chance, au moins une idée force est « passée » : ce sont bien les propriétaires qui sont responsables de ce que deviendra leur forêt.

Et, pour ceux qui resteraient frustrés d’histoire et de toponymie de la forêt usagère de la-Teste-de-Buch : le site de Robert Aufan http://toponymielateste.free.fr/

  1. quelques approximations :
    – usagère, pas « domaniale », la forêt
    – 3600 ha, pas 6000 (sur les 8000 ha du massif testerin site classé)
    – les règles des droits d’usage sont « un peu » plus précises que ça
    []
Ce contenu a été publié dans Politique, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.