Les 7 péchés capitaux de la prospection bas de gamme

Juste une anecdote agacée, pas une leçon de vente au téléphone. Manquerait plus que ça ;-)

13:00 DRiiiiiiNG ! le mobile. « Allo bonjour ici Monsieur HUMBERT de la société C. je voudrais parler au responsable. »

Ouf.
Humbert, hein… mon oeil, mon gars, t’as entendu ton accent, je sais bien que c’est un apriori, mais ton Humbert bien franchouillard, il sent le pseudo à 10 lieues…

Il aurait seulement un peu qualifié l’appel, un minimum parlé avec le sourire, j’aurais été près à passer, mais là, pire qu’un Péché, la violation d’un Commandement : mensonge.

« Oui… (sourire) au responsable de… quoi, aimeriez vous parler, Monsieur HUMBER ? »
« Euh, au responsable de la société, quoi… »

J’abrège : « Et bien disons que je suis le Responsable. Je vous écoute, Monsieur HUMBERT »

Suit une tirade sur l’implantation récente de sa société dans ma ville et que j’ai la chance d’avoir été choisi pour bénéficier d’une opération incroyable puisque la société se propose de réaliser mon site Internet pour un coût subventionné à 80 %… Si je suis bien intéressé pour bénéficier de cette offre unique ?

Ahhh.
Encore un mensonge : la société C. que je connais parce que j’y avais rencontré le dirigeant en 2002 n’est évidemment pas d’implantation récente dans ma ville.
Et ce sentiment d’être pris pour un con, prospecté au petit bonheur la chance, sans avoir seulement regardé si j’ai un site Internet…
Un appel pour rien, et un râteau dans la tronche de « Monsieur HUMBERT ».

Bas de gamme, c’est encore beaucoup.

Allez, je vous les ai vendu dans le titre, il est juste que je tente un rapprochement avec les 7 péchés capitaux1.
– la paresse : ne pas qualifier le prospect avant appel ;
– l’orgueil : penser que son offre est nécessairement attendue par le prospect ;
– la luxure : tenter de b…r son prochain prospect ;
– l’avarice : pinailler sur les coûts commerciaux en n’investissant ni dans l’information (qualification, fichiers de qualité) ni dans les ressources humaines (prospecteurs H/F formés et qualifiés) ;
– la colère : résultat provoqué sur le prospect victime d’une prospection minable ;

J’ai du mal avec la gourmandise et l’envie…
Vous en dites quoi, vous ?


  1. les 7 péchés capitaux dans Wikipédia 

Ce contenu a été publié dans e-business, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.
  • J’ai réussi une fois à faire perdre 1/2 heure à un de ces zozos, simplement en me contentant de le laisser parler, avec juste « oui », « hu hu » de temps en temps. Ca dure 10mn, et après, tu dis que ça ne t’intéresse pas. Là ça devient marrant : ils ont perdu 10mn, hors de question de lacher. Ils s’accrochent, te sortent tous les arguments minables, et tu peux jouer ;-)
    Mais bon, faut avoir 1/2 heure à perdre…