Pourquoi maintenant je dis que Tumblr c’est bien

Il y a à peine 3 ans, j’essayais Tumblr et je l’abandonnais aussitôt, il faut dire, pour un besoin bien particulier.
Pourtant, depuis un an, je m’intéresse de plus en plus à ce service qui monte en flèche.

Tumblr Now Has More Money & More Pageviews Than WordPress http://rww.to/dVEaPu les 2 plus intéressantes plate formes du moment #in

@fxbodin

FrançoisXavier Bodin

Pour citer le dernier billet sur Tumblr de Marshall Kirkpatrick (@ marshallk) dans Read Write Web : 48.5 millions de visiteurs uniques chaque mois, 11 millions de blogs publiés, 3 milliards de pages vues / mois. Ça donne un peu le vertige mais faut pas se laisser impressionner.

Revenons sur terre. À l’occasion d’un échange de tweets avec Jacques, une rapide réflexion sur le domaine d’utilisation de Tumblr pour une entreprise.

D’abord, qui n’est pas le client idéal pour ce type d’outil ? Une entreprise suréquipée en blogs, réseaux sociaux et micro-blogs (comme par exemple, Altaïde, pionnière du recrutement 2.0, qui blogue sous Typepad, c’est dire). Tumblr pourrait éventuellement remplacer, se substituer à certains composants de cet info-système. Encore faut-il avoir une raison de changer. Là n’est pas l’idée.

About | Tumblr
Faites vos premiers pas sur Tumblr

En revanche, soit une boîte qui n’aurait à l’origine qu’un site par exemple ; Tumblr serait aujourd’hui le moyen le plus économique pour elle de mettre les pieds dans le web (social). Ne serait-ce qu’en se servant de Tumblr comme collecteur-rediffuseur de bits d’informations (vers le FB ou le twitter corporate de la boîte). Et puis pour la fonction blog + réseau social intégré (like, reblog, follow). Voire même comme site web tout court, depuis que l’on peut publier des pages, comme j’ai fait pour mes amis de la Distillerie du Petit-Grain.

Le tout évidement avec une solide animation éditoriale ou, mieux, du « community management » (on ne s’embarque pas, là…)

Une « solution Tumblr » serait moins chère qu’avec un « vrai » blog… (pas de rubriques, formation simplifiée, difficile de « mal faire »…) tout en étant (pouvant être) corporatisé très sérieusement : nom de domaine + template custom…

En fait, Tumblr est tellement polyvalent qu’il y a de multiples façons de l’adapter à une stratégie.

C’est pourquoi à mon avis, dans la panoplie des outils professionnels de publication et de participation au Web social, Tumblr est une très sérieuse alternative à WordPress pour certains projets.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Edit du 9/02/2011 : pourquoi choisir ? il y a maintenant plusieurs façons de combiner un blog WordPress et un Tumblr ; lire le billet de Sarah Gooding 7 Ways to Link WordPress and Tumblr Blogs

Ce contenu a été publié dans e-business, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.