Kafka sur le rivage — notes de lecture exceptionnelle

Je sors de ce livre dévoré à l’occasion d’un interminable voyage de 19 h en autobus. Je n’ai rien lu de Kafka, ni de Tchekhov, ni ne connais Bethoven non plus que le Japon. Pourtant aucun roman ne m’avait autant fait jubiler – les larmes m’en sont monté aux yeux – ni fait spéculer sur son dénouement. Qu’allait produire la rencontre des trajectoires respectives de Kafka Tamura et de M. Nakata assisté de l’attachant Hoshino ? L’homme qui parlait aux chats allait-il renouer le fil de sa vie brisé mystérieusement pendant la guerre? Aprés avoir peut-être tué son père, Kafka allait-il coucher avec sa mère puis sa sœur inconnue, réalisant la prophétie ? Mais la belle Mlle. Saeki était-elle bien sa mère, qui l’avait abandonné à l’âge de 4 ans ? Qui sont les personnages du tableau dans la chambre ?

Assez de questions : allez le lire.

Kafka sur le rivage
Haruki Murakami
traduit du japonais par Corinne Atlan
10/18 coll. domaine étranger
2006
638 pages

Recommandé par Liza. Merci à elle.

La fiche de Kafka sur le rivage sur Evene
La (longue) fiche de Kafka sur le rivage sur lire.fr
Sur le blog de Pralineries
et celui de Mobylivres

Ce contenu a été publié dans Histoires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.