De passage à Vinexpo 2007

Ce mardi 20 juin 2007, l’un des 2 plus longues journées de l’année et la plus longue matinée de Julie qui passe l’oral du bac français, j’ai quant à moi passé 5 heures à Vinexpo, à discuter de stands en dégustations, avec mon ami Emmanuel.

Vinexpo 2007

Vinexpo 2007

Une dégustation « diffamatoire » (le mot est de moi) de Listrac-Médoc mis en bouteille (dixit les vignerons qui recevaient les professionnels – comme nous – venus déguster et commenter la production de cette vénérable AOC) il n’y a pas plus de… (variantes :) 2 semaines, 1 mois, 2 mois… bref, pour excuser par avance la médiocrité de leur production. Mais ils ont un responsable : celui qui a délibéré tout seul cette décision de mettre unanimement en dégustation, le millésime 2005, pour faire « bien », alors… alors, qu’en écrira ce jeune expert qui déguste au pas de charge avant de saisir fébrilement ses notes sur son blackberry, le verre (son propre verre ! pas celui de la déguste…) coincé entre 2 doigts, les autres sur le clavier…

Une merveilleuse découverte verticale de du domaine de Terrebrune, par Raynald Delille : d’abord son blanc, production anecdotique mais faisant bien ressortir le caractère argilo-calcaire Trias du terroir, puis le rouge, à base de Mouvrède : du 2004, du 2003, du 1998 et du 1985 ! et un petit rinçage au rosé de l’année dernière. le tout agrémenté d’authenticité, de goût du travail de la vigne, de la rigueur et de l’intransigeance sur la qualité. La qualité était au centre de cette rencontre.

Un passage fort instructif en marketing, mais pas en vin, sur le stand d’une marque de… vin (?) du pays Catalan… Je passe, non sans préciser qu’il existe de véritables vignerons en pays catalan.

Puis, le dessert. Ah ? Vous ne saviez pas que le vin est un aliment ? Un champagne rosé chez Feuillatte, et pour finir, un cognac de chez Tesseron.Ouf.

Ce contenu a été publié dans e-business. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.