Gilagmesh

Le roi d’uruk, dont on a retrouvé l’histoire, représente les plus anciennes racines de la civilisation qui nous a portée, nous occidentaux, là où nous en sommes. Bien, pas bien ? En tout cas, vertige de la perspective qui nous renvoie à la sortie de la préhistoire et au début de la société complexe, du partage des ressources, du partage du travail, du droit, des sciences, de l’urbanisme, des loisirs, de la culture… Ca se trouvait sur les territoires actuellement connus sous le nom d’Irak. Parceque l’entropie est à l’oeuvre, il faut plus que jamais se soucier de nos racines. N’est-ce pas ?

Un lien : ezida : le site de la Mésopotamie

Ce contenu a été publié dans Histoires, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.