Chenal mic-mac

Ce jour là je suis bien heureux d’embarquer ma fille ainée Julie, la pauvre, elle habite maintenant au Luxembourg, c’est pourquoi c’est une chance de profiter d’une belle marée avec elle.

Il est assez tôt, pour profiter de la marée jusqu’à 15:00. Ce qui est bien encore, c’est qu’on profite presque seuls du bassin.

La plage du phare un matin d'avril

La plage du phare un matin d’avril – photo : Julie Bodin

Continue reading

Piquey – Moutchalette E4 – pointe aux chevaux

Chenal de l'île, Julie à la barre, Alice sur Navionics (ou Facebook !)

Chenal de l'île, Julie à la barre, Alice sur Navionics (ou Facebook !)

Une journée familiale, avec Julie et Alice à bord. Pas eu le temps d’aller au marché ce matin : Alice préparera le casse-croûte. Quelle fierté : du lou Gascoun ! Ma fille <3

Je suis bien heureux qu’elles aient accepté mon invitation. Profiter des derniers jours avant les rentrées et une année rude pour chacune.

Depuis le Ferret, comme indiqué sur la trace de la sortie, remonter jusqu’à la conche de Petit Piquey, arriver sous voile dans 30,5 cm d’eau jusqu’à la plage pour embarquer mes miss. Continue reading

Au moins à Arguin, il ne pleuvait pas

Arguin, passe nord photo : AliceC’est juste une petite marée avec Alice. Rien d’extraordinaire, même pas enregistré au GPS. Marché au Ferret pour un complément de vivres. Je m’étrangle un peu des tarifs… Départ vers midi à la PM ou peu après. Devant nous, avec 1/2 h d’avance, Tao sur la même route. Avec ce petit coef de 44, l’eau n’est pas montée bien haut. Cap vers l’autre côté – le Moulleau – puis pique droit vers Arguin. Le vent forcit à l’arrivée, habituel.

Continue reading

Chroniques de l’Iboga S16E16 et E17

Pique nique du samedi midi sur le Cap Cod 1 Un peu en manque, non pas de bateau — le WE dernier à bord du bac à voile Escalumade sur la Garonne reste une excellente expérience — mais de bassin — ma dernière sortie, rapide tour de l’île, remonte à bientôt 10 jours, et Pas mal contraint par un excès d’engagements professionnels, je suis résolu à partager mon WE entre les deux. Peut-être pas en part égales, quand même !

Continue reading

Samedi soir à Arguin – dimanche soir au Mimbeau

Ce samedi, premier d’un WE de 3 jours, ramassage d’Alice en début d’après midi. Au bateau vers 14:30. La marée baisse depuis peu. Prise d’un mouillage dans le chenal. Session réglage des haubans : tenter de les tendre à 20%, faute de dynamomètre, en suivant la technique du mètre scotché au hauban. Laisse tomber : rien ne se passe comme décrit dans la méthode. Je repasse à la méthode de « oulah, c’est bien tendu, comme ça » combinée à la méthode du « ça va , le mât semble droit ». En tout cas ça sera meilleur que de le laisser mollasse comme avant, malgré les ridoirs tordus dans le dernier remâtage.

Iboga échoué pour la marée à Arguin Et puis la route vers Arguin. L’arrivée devant le pseudo passage de la conche sud. L’afalage du génois et mise en route du moteur. Le repérage, sur la base des photos aériennes récentes de Clément Viala. Merci Clément ! Il ne reste pas beaucoup d’eau. Mais assez pour passer, en essayant de viser les passages sans chantiers, en longeant bien près des rangées de pignots. Deux caouènes plus tard, on trouve de l’eau profonde au cœur de la conche, qui permet de rejoindre le fond. Échouage.

Continue reading

Contact décisif entre bancs et esteys

Julie D’abord, les dominantes de cette journée sur l’eau, ce sont :

  • l’insigne chance de naviguer avec les filles, Julie exceptionnellement présente, parenthèse dans son séjour Lillois, Alice, juste revenue d’un voyage de l’Autre côté de l’eau, là où le soleil se couche, à la rencontre de l’histoire Ètatsunienne et du shopping new-yorkais ;
  • le plaisir d’avoir aussi à bord Jean-Daniel, alias @Sanji, ami blogueur, équipier du Gwada Blog on the Beach 971 de novembre dernier, mais aussi membre actif de l’Ordre des Ponçeurs d’Iboga, ayant acquis une couleur verte permanente lors du carénage du 2 avril ;
  • la satisfaction d’avoir accompli un programme défini 3 mois auparavant qui passait par le carénage, la mise à l’eau et donc, cette régate « Entre bancs et esteys » organisée par le CVA.

Ensuite, les impressions générales, ce vent d’est soutenu à peu près toute la journée, permettant une navigation dynamique ; le soleil généralisé faisant heureusement mentir les prévisionnistes météo ; l’embarquement assez tôt pour un mois d’avril — entre 07:30 et 08:00 — pour se donner une chance d’arriver à Arcachon juste à l’heure pour l’enregistrement du bateau…

Bon, nous ne nous étendrons pas sur le classement, ayant passé la ligne parmi les derniers concurrents, pratiquement derrière tous les Jouët 680, les Sun 2000, le First 18, les First 21*… un score tout à fait inhabituel. Continue reading

La chance de partager une nuit à Arguin avec Alice

Au départ, c’était une croisière pour mes ex-collocs. Et puis ça n’a plus été possible. En plus le samedi matin est devenu une réunion du syndicat de la forêt usagère suivi du repas de Bureau, tout ca, de l’autre côté de l’eau, au sud. Total, je n’étais au bateau qu’à 18:00. Entre temps j’avais cueilli Alice et Lauryne à Piquey.

Continue reading

Iboga sous spi, cap sur Bélisaire

Iboga sous spi, cap sur Bélisaire
Iboga sous spi, cap sur Bélisaire mise en ligne par fxbodin.com

Sortie modeste mais géniale, embellie par la présence d’Alice qui m’a fait le plaisir d’accepter mon invitation pour cette brève après midi sur l’eau.

Climat de juillet en ce 2 mai ensoleillé. Estival, mais pas au point d’aller chercher le bateau à la nage. Annexe en service. La marée monte. Le vent diminue, partant de pas très fort à la base.

Aussi, une traversée molasse du chenal, plus ou moins au près, en direction du Bancot finit de nous convaincre de lancer le moteur, histoire d’évoluer un peu. Le planning ne nous permet pas d’envisager d’aller à Afrique, destination initiale. Continue reading

Samedi 13 et dimanche 14 juillet 2002 : mini croisière à Arcachon

Claouey-Arcachon-banc d’Arguin-Claouey

Samedi, avec Alice et Julie, décision de descendre à Arcachon malgré le fort vent de cette fin d’après-midi. Au portant sous GV seule à 2 ris ; une lumière magnifique sur l’Île. Une bonne préparation prévient tout problème pour cette navigation en équipage réduit. Samedi soir, escale au port d’Arcachon, puis feu d’artifice.

Continue reading