Convoyage à la Barbotière

Ayant décidé de passer un hiver sans galère, j’ai demandé aux camarades de Jouët ce qu’ils font de leur bateau l’hiver. Jacques, de l’Emile, Pdt de l’association, mais aussi l’ami Laurent, de Bonaire, m’ont conseillé leur parking. Je prends donc RV chez Bateaux Bois, au port de la Barbotière.

Comme vous pourrez voir sur la trace GPS ci-après, c’est quand même un petit 10 miles nautiques entre le mouillage 3C-07 plage du phare, et le fond de la Barbotière !

Mon plan, c’est de quitter le Ferret dès que le bateau flottera, vers 14:00, et de profiter du courant de maline (coef 104) et du léger vent de NW annoncé pour faire la route d’un bord en 2 à 3 heures.

À part que j’ai dû remplacer le vent par le moteur, ça c’est passé exactement comme ça.

Première étape : Arcachon-Ferret par 🚢 J'espère que le vent va se lever d'ici 14:00 #iboga680 #hivernage

A post shared by François-Xavier Bodin (@fxbodin) on

Comme je n’avais pas trop le choix des horaires de navette, je suis arrivé au bateau avec une bonne heure d’avance. Le temps d’armer le bateau, prêt à partir au premier flot, et aussi de me faire un café, et causer avec mes voisins du Jouët 680 Cogito qui attendent eux aussi de l’eau pour remonter à Claouey.

Et voilà l’eau !

Mais pas le vent :(

2ème étape : armer le bateau et attendre l'eau (et le vent !) ⛵️ #hivernage #iboga680

A post shared by François-Xavier Bodin (@fxbodin) on

Manutentionné de main de maître, le bateau était calé dans la 1/2 heure suivant mon entrée dans le port.

Faire connaissance avec notre nouvel hôte, les consignes du parc et j’ai largement le temps de procéder aux opérations urgentes :
– rincer le moteur en le faisant tourner une vingtaine de minutes dans de l’eau douce
– plier les voiles

Il sera temps dimanche matin de revenir passer le nettoyeur haute pression pour faire tomber les algues de la coque. Faites moi penser à ne pas reprendre le même antifouling l’an prochain !

Alors, la Trace GPS du convoyage